Le temps passe malgré tout … L’année scolaire continue à se dérouler rapidement et il est parfois nécessaire de transformer des projets prévus en présentiel en projets à distance. Je devais mener avec les collègues professeurs principaux de 4e une séquence sur l’orientation.

L’objectif de cette séquence était de mobiliser les élèves pour qu’ils débutent leur réflexion concernant leur orientation post 3e .

Cette séquence est aussi l’occasion de :

  • préparer les élèves au stage d’observation en milieu professionnel ;
  • de les inciter à réfléchir aux secteurs professionnels qui pourraient les intéresser
  • éviter que le stage ne soit subi dans une activité pour laquelle ils n’ont pas d’intérêt.
  • accompagner les élèves dans le cadre du Parcours Avenir, leur permettre de mieux se connaître, de découvrir des sites  sur les métiers et les formations, pour y revenir ensuite au gré de leurs nouvelles envies et de leurs découvertes.

On sait que les élèves ne sont pas figés dans leurs intentions d’orientation  : il est important de leur donner les clés d’une autonomie dans leur parcours.

Ce temps est important car il permet aux élèves de ne pas se laisser surprendre en 3e par un calendrier de l’orientation finalement très resserré. Il était donc nécessaire, en cette période où les élèves sont éloignés du collège, de ne pas abandonner ce projet et de le transformer en projet distanciel.

Le parcours répond à certaines préoccupations :

  • Proposer un parcours individualisé proposant suffisamment de chemins possibles aux élèves pour qu’ils aient la possibilité de construire une véritable réflexion personnelle sans que le parcours ne se transforme en labyrinthe.
    Le plan du parcours est pratiquement toujours visible par l’élève. J’ai tenté aussi d’apporter une cohérence visuelle (et sonore) à chacune des étapes pour qu’elle guide aussi l’élève.
  • Définir des étapes obligatoires pour l’élève :
    • consultations d’informations concernant l’orientation
    • recherche de maître(s) de stage potentiel(s) pour la 3e
    • bilan personnel

J’ai porté une attention particulière aux étapes obligatoires afin d’éviter que les élèves se retrouvent en situation d’échec (possibilités d’aides, message rassurant en cas de difficultés, etc.)

  • Estimer et limiter la durée moyenne du parcours à 1h – 1h30
    Tout en proposant aux élèves curieux de passer plus de temps sur le parcours en proposant notamment de nombreuses ressources vers le site de l’ONISEP.
  • Identifier les élèves en difficulté.

Il était donc nécessaire que les élèves transmettent le bilan de leur parcours aux professeurs principaux. Pour que celui-ci soit suffisamment instructif pour les professeurs, les élèves doivent répondre à un questionnaire revenant sur les différentes étapes (obligatoires ou optionnelles) parcourues et sur le ressenti de l’élève en fin de parcours.

Pour répondre à l’ensemble de ces préoccupations, le parcours est formalisé sous la forme d’un diaporama cliquable.

Vous pouvez, ci-dessous, retrouver le plan du parcours :

Comment accompagner à distance les élèves dans leur Parcours Avenir
Étiqueté avec :            

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *