Les élèves de Collège ont souvent du mal à argumenter et à développer leurs idées.
Comment dès lors les aider à mettre en ordre leur pensée et à envisager un problème sous différents angles ?
Le sujet choisi est celui de la place du téléphone portable dans la vie des adolescents et leur épanouissement. Il s’agit donc de lier méthodologie et éducation aux médias et à l’information.

Cadre : séance d’une heure en classe entière de 4ème par le professeur documentaliste en responsabilité lors d’une heure de Lettres après échange avec leur enseignant de discipline.
Réalisée et conçue par Marion Utéza :  

Objectifs :
– Préparer à l’écriture d’invention proposée au Brevet.
Conscientiser l’utilisation du téléphone portable et ses effets.
– Initier au débat.

Déroulement en trois temps :
Un premier temps collectif : comment peut-on organiser ses idées ?

Nous évoquons ensemble l’importance du questionnement mais aussi l’existence de plusieurs types de plans possibles. Il est aussi nécessaire de cibler plusieurs axes à développer.  
A quoi sert l’introduction ? A présenter et délimiter le sujet
A quoi sert la conclusion ? A répondre à la question et ouvrir le débat.
Nous faisons ensemble l’exercice oralement avec un thème proche de celui qui va être donné et qui provoque le débat: Selon vous, est-il important de ranger sa chambre ?

Des repères sont indiqués sur le tableau :
De quoi parle t-on ? Quel est le sujet ? Quelle est l’opinion générale ?
I- Mon avis, mes arguments (minimum deux à développer)
II- Nuancer : présenter la thèse contraire et en accepter une partie
Répondre à la question, ouvrir la réflexion

Il est possible de s’appuyer sur des exemples, des chiffres, statistiques, anecdotes, De cibler différents domaines : morale, santé, économie, littérature…Et d’utiliser des comparaisons.
Puis une feuille est distribuée aux élèves. Elle comporte deux textes de chanson, celui de “Mon précieux” de Soprano et “Prends garde à toi de Stromae”
Le sujet à traiter est encadré :
Selon vous, la relation avec le téléphone portable est-elle source de bonheur et d’épanouissement ? Vous répondrez à cette question dans un développement argumenté en vous appuyant sur votre expérience, sur vos lectures, votre culture personnelle et les connaissances acquises dans l’ensemble des disciplines.
Il reprend la formulation que l’on peut trouver lors des épreuves.

Enfin des mots outils sont proposés pour faciliter l’exercice :
A mon avis : d’après moi, selon moi, il me semble je pense que, j’ai la conviction que, il est essentiel
Opinion générale : on dit que, on pense généralement, il paraît que, on sait bien que, il est vrai que
Doute : Je ne trouve pas, je me demande si, je ne suis pas persuadé que, il est improbable que
Ouverture : C’est vrai mais, le problème est que, je reconnais que, il se peut, je me demande si
Par ailleurs, de plus, en outre…Conséquences +/-

Second temps : Les élèves ont une demi-heure pour traiter individuellement et à l’écrit le sujet. Ils doivent produire au minimum vingt lignes qui seront évaluées à partir des critères de la présence des différentes parties et de la qualité de la réflexion.

Dernier temps : la restitution
Tous les élèves ont respecté les consignes. Les notes se sont échelonnées de douze à dix-huit sur vingt. Les principaux éléments qu’il reste à travailler sont de n’oublier ni l’introduction ni la conclusion, d’aérer son texte et surtout de rester concentré sur le sujet.  En effet, un grand nombre d’entre eux ont dérivé sur la question des addictions et non du bonheur sans lier suffisamment les deux notions.

La séance suivante a permis d’écouter certaines copies d’élèves volontaires, les feuilles ont été distribuées avec des conseils personnels et deux fiches ont servi de bilan : l’une reprend l’ensemble développé dans les deux classes concernés, l’autre permet de rappeler la méthode.

Les élèves ont bien adhéré à la séance qui pourra être prolongée par un débat oral et par l’écoute et le visionnage des deux vidéos de chanson qui ont servi de support pour donner des idées aux élèves.
Ils ont réfléchi à leur relation au portable en produisant des copies souvent intéressantes. Et ils ont vu qu’une méthode de travail peut servir à produire efficacement.

La relation avec le téléphone portable est-elle source de bonheur pour les adolescents ?
Étiqueté avec :    

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *