Le C.D.I., un outtéléchargement (2)il pour apprendre mais aussi pour vivre ensemble.
Il aide les élèves à réussir leur scolarité et les professeurs documentalistes qui passent un CAPES, sont des “enseignants et maîtres d’œuvre de l’acquisition par tous les élèves d’une culture de l’information et des médias”  d’après le  Référentiel des compétences professionnelles des métiers du professorat et de l’éducation de juillet 2013.

Cette affirmation reste compatible avec la nécessité de rendre le lieu qui rassemble et met à disposition les principales ressources de l’établissement le plus accueillant possible. Au contraire, cette attention répond au besoin d’ “ Assurer la responsabilité du centre de ressources et de la diffusion de l’information au sein de l’établissement”.

Il est dès lors important de proposer une diversité de ressources et d’outils afin de “Contribuer à l’ouverture de l’établissement scolaire sur l’environnement éducatif, culturel”.

imagesMais pourquoi proposer aux élèves de créer ou s’entraîner avec un piano numérique au sein du Centre de Documentation et d’Information ?

Tout d’abord, il est nécessaire de partir des besoins des élèves. Or, dans le collège les élèves apprennent à utiliser le piano numérique en cours d’éducation musicale. D’où l’intérêt pour les nombreux élèves de l’établissement de pouvoir s’entraîner au sein du collège.

Ensuite, nous sommes géographiquement très proches du conservatoire et de nombreux élèves pratiquent un instrument. Pouvoir réviser leur solfège ou leur partition au collège sur leur temps libre est un avantage qu’ils utilisent avec plaisir.

Enfin, l’insertion de musiques au sein de l’espace CDI contribue à établir une atmosphère positive où chacun peut respecter l’autre tout en apportant un plus à la communauté.  C’est d’autant plus un atout que nous accueillons des jeunes malvoyants pour qui le goût pour la musique est souvent prononcé.

Il était donc logique de profiter de la nouvelle dotation en piano numérique de la salle de musique pour demander l’attribution d’un des anciens instruments au Centre de Documentation et d’Information. L’assentiment du professeur d’éducation musicale et du chef d’établissement nécessaire, a été immédiat.

Comment se passe l’utilisation du piano numérique ?

Tous les élèves peuvent demander à se servir le piano numérique quelque soit leur âge et leur niveau. Le professeur documentaliste peut aussi utiliser l’instrument pour aborder la notion de document en englobant les ressources sonores ainsi que celle de média.

Untéléchargement (6) premier bilan montre qu’il est utilisé à chaque temps libre par deux groupes d’utilisateurs distincts : des novices petits lecteurs qui trouvent ainsi leur place dans le lieu C.D.I. et des musiciens qui nous offrent de magnifiques moments de partage.
Parfois même nous entendons quelques courageux chanter tout en jouant…

Un certain nombre de compétences du socle commun peuvent ainsi être validées par le professeur documentaliste sur les capacités à vivre ensemble, à acquérir de l’autonomie ou encore à participer à un projet collectif.

L’an prochain sera la seconde année de l’expérience. Bien que nous avions récupéré un instrument vieillissant lors de son remplacement en salle de musique nous constatons avec fierté qu’il est toujours opérationnel.

téléchargement (5)
L’ambition sera de proposer aux élèves volontaires de créer des musiques d’ambiance qui seront enregistrés et exploités sous licence libre lors de la réalisation de vidéos en éducation aux médias et à l’information.

Il s’agit de développer une pédagogie de la créativité en enseignant autrement et d’amener les élèves à mutualiser leurs connaissances tout en dynamisant le lieu afin qu’il continue à être « leur » CDI.

Marion Utéza

 

 

Un piano numérique au Centre de Documentation et d’Information
Étiqueté avec :        

6 pesnées sur “Un piano numérique au Centre de Documentation et d’Information

  • 24 juin 2016 à 11 h 41 min
    Permalien

    Bonjour,

    Voilà une exploitation originale au CDI ! C’est une super idée que je retiens pour un 3C 🙂
    Merci de nous la partager !

    Répondre
    • 24 juin 2016 à 17 h 15 min
      Permalien

      Merci Lucie… effectivement cela évoque les 3C même si je n’ai pas employé le terme car en Collège notre objectif est d’amener l’élève à plus d’autonomie alors que dans les 3C on parle plus d’usager que d’apprenant…
      Mais cela n’empêche à rien de faire évoluer le lieu, les activités, les intervenants…
      Merci encore 🙂

      Répondre
  • 26 juin 2016 à 18 h 45 min
    Permalien

    Bonjour Marion. Quelle bonne idée ! Y a-t-il des moments particuliers pour l’utilisation de ce piano ? Les élèves en jouent-ils avec ou sans casque ? Et du coup, comment se passe la cohabitation dans le CDI, entre les différentes activités ?

    Répondre
    • 26 juin 2016 à 20 h 10 min
      Permalien

      L’utilisation du piano se fait sur le temps libre des élèves… les récréations, le midi et les heures d’études…
      Ils jouent sans casque parce que les casques sont chers et ne durent pas longtemps et posent des problèmes d’hygiène… mais aussi pour que nous puissions profiter de l’ambiance !

      Comme il est installé à côté de mon bureau il est simple de leur demander de baisser le son si nécessaire. Aucun élève ne s’est plaint du « bruit ».

      Un second piano m’a été demandé par les élèves et accordé par le professeur d’éducation musicale.

      Répondre
  • 26 juin 2016 à 21 h 09 min
    Permalien

    Mais où vont les élèves qui avaient juste envie d’un lieu calme pour travailler / bouquiner ? Il y a quand même assez de bruits imposés (une musique que l’on n’a pas choisie c’est d’abord du bruit, quelque que soit sa qualité. Lorsque vos voisins mettent la musique ça peut être plus que pénible pour vous, pourtant eux apprécient.).

    En tant qu’élève j’aurais été dégoutée, mais je n’aurais pas été me plaindre : si c’est la prof qui l’autorise, ça revient à la contredire. Surtout que sauf à mal comprendre votre réponse, c’est autorisé tout le temps sauf pendant vos cours.

    Peut-être suis-je une hypersensitive qui s’ignore, mais ça ressemble à la description d’un petit enfer pour moi 😀

    Répondre
    • 27 juin 2016 à 8 h 26 min
      Permalien

      Bonjour,

      Je comprends votre interrogation et je vais mettre en place un questionnaire anonyme à l’intention des élèves cette semaine. je vous tiens au courant.

      Cependant, je peux déjà dire que la musique est autorisée, pas le bruit, les élèves avec un piano numérique peuvent mettre le son très bas !

      Enfin je continue d’affirmer la cohérence du projet avec la réalité de l’établissement. Le cdi de part sa localisation est en prise direct avec la cour avec de grandes fenêtres vitrées contre lesquelles les élèves viennent se poser … autant vous dire que le lieu ne peut en aucune façon être silencieux sur les temps libres.

      Ce projet n’exclut pas d’autres actions complémentaires comme des moments de lecture au calme 😉

      Bien cordialement,

      Marion Utéza

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *