Cet article est créé à partir d’un compte-rendu collaboratif entre les MOOOC-A et MOOC-T qui ont participé au MOOCdocTICE, d’après le webinaire de Louise Merzeau qui a eu lieu vendredi 28 février 2014. Vous y trouverez :

Louise Merzeau, est maître de conférences en sciences de l’information et de la communication : elle est médiologue, enseignante et photographe. Dans le cadre du master qu’elle dirige, ses étudiants sont invités à prendre en charge des webinaires, dans ses aspects techniques, théoriques et méthodologiques.
Vous pouvez la suivre sur Twitter: @lmerzeau

Son expérience du Webinaire :

  • Louise Merzeau a participé à trois webinaires, dont un pour renouveler un Master en Sciences de l’nformation : l’idée était de sortir des limites de la salle de classe, pour amoindrir la passivité et amorcer une dynamique.
  • Sur les traces numériques : un extrait vidéo de son intervention   “L’Intelligence des traces”, Intellectica 2013, 1/59
  • Elle mène une réflexion sur les biens communs : elle est attentive au risque d’enfermer des productions dans des logiques marchandes sans garanti de pérennité, et pense aussi que les institutions devraient s’intéresser à ces questions.Vous y trouverez donc :
    La pratique du webinaire : en quoi développe-t-il le travail de co-construction entre apprenants ?

3 avis sur « La pratique du webinaire : en quoi développe-t-il le travail de co-construction entre apprenants ? »

Répondre à PORTE Mickael Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *