Hangouts est un service en ligne, mise à disposition gratuitement (pour le moment en tout cas) par Google,  qui permet de réaliser des web-réunions avec un ou plusieurs interlocuteurs connectés à leur compte Google+ depuis un poste de travail, un smartphone ou une tablette relié au web.

En plus d’offrir une connexion simultanée supportant jusqu’à 10 utilisateurs, Hangouts est enrichi de diverses fonctionnalités qui peuvent s’avérer extrêmement utiles (chat, partage d’écran, enregistrements vidéo de la conférence, accès aux Google documents en particulier).

 Pourquoi ?

…un outil de visio-conférence dans nos pratiques ?
  • Répondre aux contraintes de coûts, de “green attitude”, de gestion du temps, et de fatigue.

  • Favoriser l’interactivité et les projets collaboratifs.

  • Favoriser les pratiques pédagogiques innovantes, d’e-learning ou de FOAD.

  • Contribuer à la réflexion sur la mise en place de réunions distancielles pour mutualiser sur nos pratiques.

…l’outil de Google plutôt qu’un autre ?
  • Google est rarement bloqué dans les établissements.

  • Solution technique gratuite avec des services intégrés qui fonctionnent !

  • Aucune installation nécessitant l’intervention d’un administrateur TICE ou agent de maintenance informatique !

  • Familiarité pour les utilisateurs des services Google et prise en main quasi-immédiate.

  • Fonctionnalités intéressantes :

    • Partager l’écran avec les personnes qui participent au Hangout. Cette fonction facilite considérablement les échanges lorsque la distance devient un obstacle.

    • Commenter avec le chat : Rien de nouveau de ce côté-là, cependant, ça peut toujours servir à envoyer des morceaux de texte par exemple ou à faire des commentaires en parallèle de la discussion.

    • Partager un document Google Drive (anciennement Google Docs). Cela permet d’envoyer et de modifier, de manière synchrone, des documents à vos interlocuteurs, pendant votre réunion de travail.

    • Diffuser votre web-réunion sur YouTube.

En savoir plus…

Comment ?

Conditions matérielles
  • Disposer d’un environnement calme.

  • Utiliser un casque et un micro de qualité (si possible non USB pour une meilleure reconnaissance sous Windows).

  • Utiliser une webcam en évitant d’activer le son pour ne pas avoir d’écho (couper le son sur la webcam et utiliser un casque-micro).

  • Ajuster la consommation de bande passante surtout si vous ne disposez pas d’un débit ascendant important.

Intervenants
  • S’assurer que les comptes Google+ sont activés.

  • S’assurer que le plug-in est bien installé, sinon le télécharger et l’installer (pas besoin de droits spécifiques sur les réseaux pédagogiques d’établissement)
  • S’assurer que tous les intervenants connaissent Google+ et le service Hangouts.

  • S’assurer que chacun s’est choisi son avatar pour une reconnaissance facile des interlocuteurs de la réunion.

  • Ne pas dépasser les 10 participants autorisés par Hangouts.
    RQ : Limiter le nombre de participant à la réunion dans un même établissement compte tenu du nombre limité d’IP de sortie.

  • Tutoriel pas à pas :

Organisation de la réunion

En amont :

  • Préparer des ordres de missions.

  • Indiquer le jour et l’heure de la réunion.

  • Définir la thématique et l’ordre du jour précis de votre réunion virtuelle

  • Établir la durée de votre Hangout (c’est difficile à suivre au delà de 1h 30)

  • Vérifier que chaque participant dispose d’un compte Google et que celui-ci ait bien activé son profil Google+.

  • Lister les adresses  GMail des différents comptes.

  • Pré-tester les conditions techniques en insistant sur la gestion de la coupure micro afin d’éviter la cacophonie et en vérifiant que le plug-in soit bien installé.

  • Former les intervenants au fonctionnement de Google Hangout.

Pendant la réunion :

 En aval :

  • Mettre en ligne ou non la web-conférence sur Youtube, surtout s’il y a des choses à voir (partage de documents ou partage d’écran).

  • Partager le compte-rendu dans les Google Documents avec les participants pour qu’il puissent le commenter avant diffusion plus ouverte.

Et après ?

        • La diffusion publique, et en direct, d’un Hangouts nécessite d’avoir un compte YouTube validé avec un numéro de téléphone. Pour cela il faut  cochez l’option “Activer les hangouts en direct”. (validation par SMS).

        • Cliquez sur “Lancer la diffusion” pour passer au direct. Après un court décompte, la diffusion du Hangouts démarre sur votre profil Google+, sur votre chaîne YouTube et sur les sites Web proposant cette fonctionnalité.

        • Exemple de réunions par Hangout :
        • Exemple d’utilisation de Hangouts avec les élèves :
          Voici le résultat d’un projet de classe, pour une interview de Carol-Ann O’Hare de la fondation Wikimedia, qui a été enregistrée grâce à Google Hangouts.
          Elle est  disponible sur le blog dédié au projet.

          Rédaction collaborative : Julie JACOUTOT,
          Stéphane FONTAINE, Mickaël PORTE

Une solution pour les web-réunions
Étiqueté avec :            

4 avis sur « Une solution pour les web-réunions »

  • 7 octobre 2013 à 12 h 44 min
    Permalien

    J’ai trouvé l’outil très facile à prendre en main, même si l’utilisation des services associés demande plus de réflexion. Je pense que Hangout est bien pour animer et participer à des réunions à distance, toutefois, d’après mon expérience, je pense qu’un petit nombre de participants, 3 ou 4, est optimal. En effet, il me semble plus simple d’être en petit effectif et d’échanger sur un thème précis. J’ai donc préféré participer au second enregistrement. Alors bon Hangout 😉

    Répondre
  • 7 octobre 2013 à 19 h 19 min
    Permalien

    Très bien résumé ! Apparemment mon micro ne fonctionnait pas… ou mal. Je trouve cet outil très sympa pour préparer des réunions, mais le présentiel est plus agréable !

    Répondre
  • 9 octobre 2013 à 14 h 21 min
    Permalien

    Je partage l’avis de Julie , c’est un outil qui peut être intéressant pour faire le point sur un sujet précis et en petit effectif (5 m’a paru efficace, 10 ? à vérifier)
    L’outil est certes facile à prendre en main mais dans nos établissements bien faire les vérifications techniques préalables.
    J’ajouterais également que les échanges synchrones en distanciel demandent attention et concentration soutenues. Il faut effectivement en tenir compte dans la durée de l’échange.

    Répondre
  • 9 octobre 2013 à 15 h 10 min
    Permalien

    Merci pour vos commentaires et remarques qui complètent judicieusement l’article !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *