Toute production médiatique, qu’elle soit radio ou vidéo, a besoin pour exister d’être diffusée et reçue par son public. Cela implique de penser toute une chaîne d’opérations allant du stockage du média à sa valorisation.

C’est dans le cadre des TraAM documentation que cet article voit le jour à la lumière de trois expérimentations pédagogiques distinctes mais se rejoignant sur la problématique du stockage et de la valorisation des productions.

 

Contextes pédagogiques des actions

Nom de l’établissement : Collège La Fontaine Laxou

Titre du projet : Webradio au sein d’une rep+

Niveau(x) : De la maternelle au collège

Intervenants : Coordinateur du réseau ; Référent premier degré ; Enseignants du premier et du second degré ; Réussite éducative de la ville de Maxeville ; Association mémoire de Maxeville ; Radio Caraïbe Nancy ; Association jeunes et cité ; UFCV (périscolaire) ; CLEMI

Cadre pédagogique : Ce projet s’inscrit dans le contrat d’objectif du réseau sur l’axe de l’acquisition du langage. Les productions réalisées au collège ont lieu dans les cours et dans le cadre de clubs.

Résumé de l’action : Les élèves enregistrent des éléments sonores (reportages, interview, chansons…). Ces éléments sont sélectionnés par le comité de rédaction et organisés pour devenir une émission qui est enregistré avec un représentant au moins de chaque école.

Lien vers les productions finales : Radioréseau


Nom de l’établissement : Lycée Polyvalent Louis Aragon – Héricourt

Titre du projet : SES/EMI : l’élève, citoyen vidéaste

Niveau(x) : 2nde générale

Intervenants : Professeur de SES ; Professeur-documentaliste

Cadre pédagogique : Enseignement d’exploration SES

Résumé de l’action : Les élèves traitent d’un sujet en lien avec la thématique de la socialisation différenciée selon le sexe et réalisent une vidéo.

Lien vers les productions finales : Les élèves vidéastes


Nom de l’établissement : Collège André Maurois

Titre du projet : Concevoir des capsules d’autoformation par et pour les élèves

Niveau(x) : 6ème

Intervenants : Professeur-documentaliste

Cadre pédagogique : EMI

Résumé de l’action : Après avoir assisté au cours d’initiation à la recherche documentaire, un groupe d’élèves réalise de courtes vidéos type “Tutoriel” qui reprennent le cours qu’ils ont eu afin de le mettre à disposition d’autres élèves de 6ème qui n’ont pas pu suivre cette initiation.

Lien vers les productions finales : Les tutos des CDIstes


Travaux d’élèves : réglementation

Enregistrements de la voix/de l’image d’un élève

Au préalable à la publication de travaux d’élèves, assurez-vous d’avoir demander les autorisations nécessaires aux enregistrements de la voix et/ou de l’image de l’élève.

Une autorisation d’enregistrement et de diffusion, de la voix ou de captation de l’image, est nécessaire. Ce document doit être signé par l’élève et son représentant légal pour chaque  production. Ces autorisations doivent être conservées 10 ans.

La boîte à outils du site Internet Responsable propose des modèles d’autorisation d’enregistrement de la voix et de l’image d’un élève

 

Publication de travaux d’élèves

Attention ! Les autorisations d’enregistrement de la voix et de l’image ne valent pas pour la publication des travaux que les élèves ont réalisé dans le cadre de votre projet, que ce soit pour une publication exclusivement en interne ou pour une publication plus large sur Internet.

Une seconde autorisation est nécessaire puisque l’élève est auteur de son oeuvre dès lors qu’il fournit un effort et un investissement personnel conséquent en faveur d’une production inédite.

La boîte à outils du site Internet Responsable propose donc un modèle d’autorisation d’utilisation de photographies et de travaux d’élèves réalisés dans le cadre d’un blog de classe que vous pouvez adapter à la nature de votre publication finale.

Stockage, partage et diffusion

Maintenant que nous avons fait le point sur la réglementation dans le cadre d’un projet où l’élève est créateur de son oeuvre, passons directement à la question du stockage des productions. Cette étape peut être réalisée avec les élèves car elle mobilise des compétences spécifiques liées à la question du droit d’auteur et du stockage de l’information. Vous pouvez également gérer cette partie si vous ne pouvez pas l’intégrer au projet pédagogique.

Différentes solutions de stockage et de partage s’offrent à vous.

Médiacad – Retour d’expérience de Marion Bazeaud (académie de Besançon)

Médiacad est une application web qui permet l’envoi, l’encodage, le stockage, le partage et la diffusion (streaming, affichage et téléchargement) de médias (vidéos, sons, images et livres numériques) à visée pédagogique.

L’application est utilisable depuis tous types d’appareils : ordinateurs fixes ou portables, tablettes numériques, smartphones, vidéoprojecteurs, tableaux numériques interactifs.

Présentation de médiacad par Stéphane Carasco (Académie de Bordeaux)



Où trouver Médiacad ?

A ce jour Médiacad n’est pas disponible dans toutes les académies. Depuis la rentrée 2016, nous pouvons l’utiliser dans l’académie de Besançon et y accéder depuis notre ENT ou directement depuis le site Médiacad.

Développé par la DSI de l’académie de Bordeaux, vous pouvez retrouver tous les tutoriels de Médiacad ici.

Valoriser les productions

Médiacad permet le stockage des productions d’élèves. Même s’il est possible de diffuser les vidéos en les rendant publique sur l’application, leur visibilité reste limitée. La valorisation des productions reste donc à construire et ne peut se faire qu’en mettant en scène la diffusion des productions en dehors de la plate-forme. Dans le cadre du projet de l’élève vidéaste, nous avons donc fait le choix de publier les films des élèves sur un site wordpress dédié.

Comment ?

Chaque film possède son article avec un synopsis et une copie d’écran qui renvoie, grâce à un lien hypertexte, à la vidéo hébergée sur Médiacad.

A destination de qui ?

  • De la communauté éducative de l’établissement, le site est relayé depuis le site de l’établissement
  • Des internautes en général, le site est donc accessible à tous et les productions sont sous licence Creatives Commons

Résultat final

Le projet fait l’objet d’un article détaillé sur le site des professeurs-documentalistes de l’académie de Besançon.

Avantages et inconvénients de la plate-forme Médiacad

+
  • Institutionnelle
  • Sécurisée
  • Indexation
  • Liens de partage variés
  • Valorisation des vidéos limitée, à construire une fois les vidéos stockées dans son espace
  • Procédure de partage un peu lourde et complexe
  • Restriction de partage des liens embarqués si l’on ne partage pas sur un site institutionnel

Youtube – retour d’expérience de Magali Lesince (académie de Limoges)

 

La plateforme de contenu vidéo Youtube a été choisie pour diffuser les capsules d’autoformation réalisées par les élèves. J’ai voulu m’appuyer sur les pratiques informelles des élèves et depuis cette année Youtube est l’application préférée de la génération Z.

C’est à la fois une plateforme d’hébergement pour vidéos et un réseau social où les internautes partagent et commentent.

C’est un média très présent dans l’écosystème informationnel des élèves et ne pas en tenir compte pour valoriser et faire connaître leur travail scolaire serait se priver d’une formidable opportunité pédagogique. Et je rajouterais qu’on peut également travailler à travers cette plateforme l’éducation aux médias et à l’information en focalisant le projet sur une compétence indispensable “publier de façon responsable”.

Youtube est à mon sens une bonne solution pour diffuser les productions des élèves. Il est gratuit, simple d’utilisation et accessible sur les différents terminaux (ordinateur, tablette, smartphone ..)

On peut créer plusieurs chaînes avec les mêmes login et mot de passe, choisir de diffuser en public ou en privé et modérer les commentaires.

Il n’y a pas de difficulté pour la mise en ligne de courtes vidéos, par contre pour les plus longues il est conseillé de les alléger avec un outil numérique tel que Free Webm encoder.

En ce qui concerne le projet de capsules d’autoformation mené au CDI cette année, la diffusion des vidéos sera proposée par l’enseignante documentaliste d’une part aux élèves qui n’ont pas compris une notion sur la recherche documentaire, ou à des élèves absents lors du cours d’IRD au CDI ou bien encore aux élèves qui arrivent en cours d’année en guise de rattrapage.

De plus, dans le cadre de la réalisation d’un booktube (une chronique littéraire filmée) ou d’un booktrailer (une bande annonce de livre), Youtube possède une bibliothèque de musique et de sons libres de droits, à télécharger gratuitement, pour les utiliser dans n’importe quel  travail.

Enfin, le seul point négatif qu’on peut reprocher à Youtube est qu’il s’agit d’une plateforme américaine gérée par Google et donc assujettie aux droits américains. Toutes les vidéos postées sur cette plateforme appartiennent à google. Malgré tout, Youtube a fait un effort  pour protéger les auteurs à savoir que tous les utilisateurs peuvent marquer leurs vidéos mises en ligne avec une licence Creative Commons : CC-BY. Cela permet aux “youtubers” de conserver leurs droits d’auteur, et les autres utilisateurs peuvent réutiliser leur travail conformément aux conditions de la licence.

Avantages et inconvénients de Youtube

+
  • Diffusion très large
  • Prend en compte les pratiques numériques des élèves
  • Choix dans la diffusion (privée ou publique)
  • Gratuit
  • Simple d’utilisation et accessible sur les différents terminaux
  • Indexation
  • Procédure de partage simple
  • Liens de partage variés
  • Utilisation d’une licence Creative Commons
  • Visualisation du nombre de vue pour ajuster la communication (statistiques)
  • Non institutionnelle
  • Sécurité des données personnelles

 

 


Audioblog d’Arte – retour d’expérience de Tamara Soldi-Tassmann (académie de Nancy-Metz)

Pour le projet de webradio, le nombre de partenaires est important et avec lui les divers sites et ENT qui ne sont pas identiques sur le réseau. Ainsi une solution externe avec une possibilité d’intégration dans les différents espaces numériques nous a semblé être un choix judicieux.

Cette plateforme est reconnue par le CLEMI et la mise en page professionnelle du ce site est une plus value.

 

 

Présentation

Avec les Audioblogs, ARTE Radio propose aux internautes de mettre en ligne leurs créations sonores personnelles (reportages, créations, bricolages audio). Et de faire ainsi leur propre radio en ligne, à écouter, télécharger ou podcaster.

Fonctionnement

Il faut créer un compte au nom de sa webradio. Le nom d’une personne est nécessaire, le choix de ce représentant peut être à définir avec le chef d’établissement.

Une fois le compte créé, les fichiers sons peuvent être déposé.

Pour chaque émission déposé, il est possible de choisir des mots clés ainsi que de proposer un sommaire.

Diffusion

Tous les sons bénéficient d’outils de partage sur les réseaux sociaux. Ils peuvent également être intégrés et exportés dans une page web. La diffusion n’est pas limitée à un cercle les productions sont accessible à tous.

Un compteur d’écoute est intégré ce qui permet de suivre l’évolution du nombre d’écoute.

Avantages et inconvénients d’Audioblog

+
  • Le podcast
  • Visualisation du nombre d’écoute pour ajuster la communication

 

  • Difficultés temporaires d’écoute ou de dépôt de fichiers

 

 

Des solutions académiques

Certaines académies ont choisis de mettre à disposition des professeurs une plateforme académique pour stocker et diffuser les productions écrites, audios et vidéos de leurs élèves pour une meilleure valorisation

Académie Serveur média
Bordeaux, Nantes, Rouen Besançon, Dijon, Amiens Médiacad
Montpellier Médiacenter + WebTV académique
Nice Acamédia
Paris Vidéolib
Versailles Scolawebtv

 

Récapitulatif en infographie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cet article a été co-écrit par :

Magali Lesince (Académie de Limoges)

Tamara Soldi-Dossmann (Académie de Nancy-Metz)

Marion Bazeaud (Académie de Besançon)


 

Stocker et valoriser les productions d’élèves

Une pensée sur “Stocker et valoriser les productions d’élèves

  • 5 juin 2017 à 22 h 45 min
    Permalien

    Merci d’avoir fait le point sur ce sujet.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *