Le microblogging est une combinaison de blog et de messagerie instantanée qui permet aux utilisateurs de créer de courts messages qui seront affichés et partagés avec un public en ligne. Ces courts messages peuvent prendre la forme d’une variété de formats de contenu, y compris du texte, des images, de la vidéo, de l’audio et des hyperliens.

Le blogging traditionnel implique des messages plus longs mais moins fréquents, alors que le microblogging implique le contraire (messages plus courts et plus fréquents). Comme les blogs, il autorise un archivage web ; comme les messageries instantanées, il permet la diffusion en temps réel d’informations jugées pertinentes par leurs éditeurs. 

Mastodon est une plateforme de microblogging innovante comparable à Twitter et Tumblr à la différence notable que l’environnement social est indépendant des logiques commerciales et de la censure des grandes entreprises.
Ce n’est pas un clone de Twitter : par son concept, sa structure et ses fonctionnalités, il est complètement différent. Il permet de partager des messages (« pouets » ou toots dans d’autres langues, dont l’anglais), images et autres contenus.

Mastodon n’est pas un réseau social. Pour être exact, il n’existe pas un réseau social qui s’appelle ainsi mais plutôt des centaines de réseaux sociaux indépendants qu’on appelle les instances. C’est aussi un logiciel libre, distribué et décentralisé via ActivityPub au sein du Fediverse
Chaque instance a son propre serveur, sa communauté, ses règles. Mais depuis chaque instance, il est possible d’interagir avec les utilisateurs ou utilisatrices qui sont sur d’autres instances.
Chaque instance peut avoir une “couleur”, une philosophie qui a une incidence sur les règles
(généraliste ou pas, règles de suppression de compte, règles de blocage, propos, notion de lieu “safe” pour des communautés ou minorités).

De façon générale, accéder à une Instance depuis votre ordinateur se fait en utilisant votre navigateur web.
Il existe également des applis pour smartphone (Androïd / iOS).

  1. Choisir une instance via https://mastodon.help/instances/fr
    Comme chaque instance est complètement indépendante, chacune peut être très différente des autres. ; celles de taille petite ou moyenne sont souvent les meilleures.
  2. Se créer un compte (attention à votre pseudo et au périmètre professionnel et/ou personnel de celui-ci)
    Un identifiant Mastodon ressemble à une adresse électronique : @nom@instance
  3. Commencer à rédiger des « pouets » et à constituer son réseau en s’abonnant à des personnes que vous connaissez ou pas.
    Vous pouvez également essayer de retrouver vos contacts depuis Twitter via https://www.movetodon.org

NB : En cas de problème avec une instance, vous pourrez toujours exporter vos messages et vos contacts et les importer dans une autre instance Mastodon.

Sur Mastodon apparaissent 3 fils de discussion :

  • Accueil : comme sur Twitter, il montre les publications de toutes les personnes que vous suivez quelle que soit l’Instance ;
  • Fil public local : montre les publications publiques des membres de votre instance ;
  • Fil public global : montre les publications publiques des membres de votre instance ainsi que les publications publiques des comptes suivis par les membres de votre instance.

Tous les fils de discussion sont montrés par ordre chronologique. Il n’y a pas d’algorithmes, de notation ou d’autres facteurs qui influencent le nombre de fois où vous verrez un « pouet ».

Vous ne trouverez pas avec Mastodon de fonction « retweeter et commenter » comme avec Twitter, mais seulement la fonction « Partager » (« booster »). C’est conçu ainsi intentionnellement, parce que cette fonction est trop souvent utilisée pour harceler les personnes et mène à des monologues croisés sans interaction directe.

Merci à l’auteur du site https://mastodon.help/fr

 

Adieu Twitter. Redécouvrez le microblogging avec Mastodon

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.