L’écriture collaborative est une forme d’écriture collective, collaborative ou associative par plusieurs auteurs différents. Cette approche participative permet aux contributeurs d’explorer, de discuter et d’obtenir des capacités d’écriture. Elle peut s’effectuer selon trois stratégies :

  • Dans l’écriture parallèle, des sous-groupes de travail sont mis en place, chacun ayant un objectif déterminé ; une personne guide l’écriture ou plusieurs personnes compilent les idées du groupe pour ensuite entreprendre l’écriture.
  • Dans la coordination séquentielle, chaque personne ajoute leurs tâches exécutées et les transmet aux autres auteurs pour publier librement .
  • Dans la stratégie réciproque, les auteurs travaillent simultanément ; tous les membres travaillent et écrivent, ajustent, corrigent et commentent ce que font les autres membres, en même temps et en temps réel.

Des chercheurs ont fait des tests grammaticaux entre des groupes d’écriture collaborative et des écrivains solitaires. Les résultats montrèrent que même si les communautés d’écrivains écrivent moins de contenus, ils composent des phrases grammaticalement plus complexes et répondent de manière plus concise et précisément. En solo, les écrivains ont tendance à employer de l’information supplémentaire et à répéter des mots. Bien que l’écriture collaborative puisse prendre plus de temps de composition pour écrire la même quantité de contenu qu’un auteur solitaire, la planification de groupe et le travail par tâches simples peuvent aider à contrecarrer les contraintes de temps.

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89criture_collaborative
(en) Storch, Noemy, « Collaborative writing : Product, process, and students’ reflections. »,
Journal of Second Language Writing, vol. 4, N˚3,‎ septembre 2005, p. 153-173 (ISSN 1060-3743, lire en ligne [archive])

Le pad

Quelques règles à respecter pour ce type de travaux :

  • veiller à ce que chacun se présente avec sa couleur dans la partie en haut à droite ;
  • ne jamais dialoguer dans la partie texte mais utiliser la partie de clavardage en bas à droite pour tous les échanges;
  • respecter le travail des autres en évitant d’éditer du texte sur le même paragraphe
    (un paragraphe = une idée) ;
  • ne surtout pas faire de mise en forme tout de suite sauf celles nécessaires à la compréhension du texte ;
  • profiter de la possibilité de réviser le style, la grammaire et l’orthographe pour produire un texte de qualité ;
  • penser à faire une sauvegarde à la fin des travaux par un export.

Le wiki

Quelques exemples d’activités :

On peut distinguer les activités d’écriture collaborative avec un wiki selon le type d’écrit à produire par les apprenants :

  • contribution à l’élaboration de documents de référence sur le sujet de la formation
    • des encyclopédies thématiques ou des portails thématiques
    • des guides
    • des bibliographies ou des webographies
    • des notes de cours
    • des « foires aux questions » (FAQ)
  • élaboration du contenu du par les étudiants eux-mêmes
  • rédaction d’histoires (écrits narratifs)
  • publication des travaux des élèves, leur discussion avec leurs pairs et leur annotation par l’enseignant. Cette utilisation est semblable à celle de e-portfolio
  • rédaction de documents liés à un travail d’équipe
Du pad au wiki : les outils d’écriture collaborative

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *