La pensée visuelle ou sketchnote a le vent en poupe mais pourquoi se lancer quand on est professeur•e documentaliste ?
Le sketchnote ? C’est une prise de note visuelle, créative, organisée. Sketch signifie en anglais un croquis, une ébauche ; noting implique une prise de notes de façon dynamique.
Sketchnoter, c’est donc transformer des mots et des idées en images simples, les organiser en textes courts.

Le sketchnote a été créé par Mike Rhode en 2012 mais Léonard de Vinci était à son époque un sketchnoteur puisqu’il pensait déjà en images et en mots et en schémas. Jacques Prévert, lui aussi utilisait un grand nombre d’éléments couleurs, de textes et de dessins pour ses projets de films, notamment Les enfants du paradis.

La plupart d’entre nous ont une vision linéaire de l’information du fait de notre apprentissage alors que l’ère digitale nous conduit de plus en plus vers une navigation non linéaire. La pensée visuelle est une façon de nous réapproprier le flux des informations, de les organiser, de les coucher sur une feuille plutôt que d’être noyés dans l’info-obésité.

Pourquoi le sketchnote ?

  • Faciliter la compréhension
  • Rendre clair un sujet : il est aussi plus attrayant au premier coup d’oeil
  • Stimuler sa créativité
  • Favoriser l’attention et la concentration
  • Organiser ses idées d’une manière plus visuelle
  • Développer sa capacité à retranscrire graphiquement des messages clés
  • Mieux mémoriser ses notes : l’être humain mémorise plus facilement les images que les mots.
  • Prendre des notes actives : être concentré, choisir les idées importantes, les organiser.
  • Prendre du plaisir en dessinant, en coloriant ses notes et en les relisant.

Quel matériel ?

On peut skechtnoter sur une feuille de papier.
Le faire en direct demande déjà un certain entraînement. Écouter une chronique radio, une vidéo permet de faire un premier galop d’essai et laisse la possibilité de visionner plusieurs fois et d’arrêter la parole.

Pour se lancer, des feutres de différentes couleurs. On peut utiliser des feuilles avec des points. Certains carnets conçus pour des “bullet journal” propose ce genre de feuilles à points, qui facilitent le dessin et le lettrage en donnant des repères.

Comment se préparer au sketchnote ?

Eh non, on n’arrive pas les mains dans les poches. Pour une prise de notes visuelles efficaces, mieux vaut s’être déjà entraîné :

  • Avoir réfléchi aux dessins qui vont être utiles, selon le sujet développé
  • Préparer un lexique des termes qui seront utiles : dessinez des idées ou des concepts peut demander du temps
  • Utilisez des flèches, des bannières, des typographies différentes pour mettre en avant
  • Organiser sa page
  • Varier les typographies
  • Mettre en évidence les titres

Des astuces

  • Des lettrages et des typographies en fonction de la hiérarchie de l’information
  • Une page structurée
  • Des titres et des sous-titres
  • Des séparateurs pour structurer l’espace
  • Des conteneurs
  • Des flèches et des puces
  • Des illustrations
  • Des couleurs, des ombres et des effets waouh !

En tant que professeur•e documentaliste, comment puis-je intégrer le sketchnote dans ma pratique professionnelle ?
Voici quelques pistes, que ce soit dans son travail ou dans sa pédagogie :

  • Planifier sa semaine
  • Organiser et faire le bilan d’un projet : réalisé sur tablette avec l’application Sketchbook
  • Présenter un projet. Outil utilisé pour dynamiser les dessins : Genial.ly permet de faire apparaître chaque élément successivement.
  • Préparer une formation
  • Garder des notes sur une rencontre professionnelle : le 11e congrès des professeur•es documentalistes de l’Education nationale en mars 2019
  • Visualiser la démarche pédagogique de création de l’escape game : cette disposition s’apparente à une carte mentale, intégrant des éléments visuels.
  • Visualiser le déroulement d’un escape game
  • Utiliser le sketchnote pour créer des affiches mettant en garde sur les GAFA : travail réalisé par des élèves de 1e bac pro ASSP du lycée Toussaint Louverture. Voir le projet complet en ligne.
  • Rendre compte d’une exposition : travail réalisé par des 1e ASSP sur De mémoire d’homme.
  • Pour finir voici d’autres pistes à découvrir :

Quelles ressources numériques ?

On peut créer des sketchnotes sur du papier mais également de façon numérique. Voici quelques sites et applications utiles pour les débutants.

Ressource Tutoriel Précisions Exemples
Sketchboard.me Vidéo
  • Ouverture d’un compte
  • Site en anglais
  • Travail collaboratif possible
  • Freemium
escape game
Genial.ly Vidéo
  • Ouverture d’un compte
  • Travail collaboratif possible
  • Freemium
sketchnote animée : présentation de projet
SketchBook

Vidéo

  • Application gratuite
voir supra
Tayasui sketches Vidéo
  • Application
voir supra

Cadre juridique

Depuis le 25 mai 2018, tous les outils utilisant des données personnelles (comme les prénoms et noms des élèves) nécessitent une inscription sur le registre des activités de traitement de l’établissement pour être conforme avec les Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) :

  • les outils utilisés et les données d’élèves utilisées doivent être notifiées dans un registre de traitement par le chef d’établissement ;
  • il faut privilégier les outils hébergeant des données de préférence en France et ne faisant pas d’usage des données d’élèves à un tiers ;
  • il faut veiller à ce que les productions des élèves en tant qu’oeuvres de l’esprit (article L112-2 du CPI ) soient utilisées avec l’autorisation du responsable légal.

Pour plus d’informations, contactez le Délégué à la Protection des Données (DPD) du Rectorat par courriel : .

Pour aller plus loin

  • Commencer par Apprendre avec le sketchnoting : Comment réenchanter les manières d’apprendre grâce à la pensée visuelle / Aurey Akoun ; Philippe Boukobza ; Isabelle Pailleau.- Eyrolles, 2017
  • Découvrir Le guide avancé du sketchnote : Techniques et pratiques de la prise de notes visuelles / Mike Rohde.- Eyrolles, 2017
  • Participer à un atelier avec Canopé
  • Trouver des modèles et des idées de dessins dans 1400 dessins, croquis, pictos, crobards… Au service de vos idées ! Encyclopédie visuelle / Bernard Lebelle ; Guillaume Lagane ; Nicolas Gros.- Eyrolles, 2015
  • Trouver une biblio de pictos
  • Suivre Heuristiquement, le blog de Philippe Boukobza

Vous n’êtes pas bon•ne en dessin ? ce n’est pas grave. Lancez-vous et laissez de côté toutes les mauvaises raisons qui vous empêchent de commencer. Des stagiaires ont déjà listé pour vous tout ce qui faisait qu’ils n’osaient pas.
Jetez-vous à l’eau, commencez par un sujet qui vous plaît, professionnel ou personnel, c’est plus facile. A vos crayons !

Et si on utilisait des sketchnotes …

4 avis sur « Et si on utilisait des sketchnotes … »

  • 8 novembre 2019 à 10 h 16 min
    Permalien

    Merci et bravo Valérie pour cet article très complet sur le sujet : des outils, des exemples… tout ce qu’il faut pour se lancer !

    Répondre
    • 8 novembre 2019 à 12 h 42 min
      Permalien

      Merci pour ton enthousiasme Christine. Bonne découverte alors !

      Répondre
  • 21 novembre 2019 à 13 h 52 min
    Permalien

    Excellent cet article !! Je suis admirative…Merci Valérie pour cette belle synthèse!! j’ai hâte de me lancer…malgré mes piètres talents de dessinatrice ! A quand une formation au PAF ?

    Répondre
    • 21 novembre 2019 à 15 h 08 min
      Permalien

      C’est une bonne idée. Lance-toi !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *