Les élèves qui avaient chez eux du matériel numérique ont été nombreux à les utiliser à la fois pour répondre à la demande des enseignants et pour leurs loisirs en ligne. Quels ont été leurs besoins ? Leurs attentes ? Les freins ? Les éléments facilitateurs ?

Si le lieu CDI reste, en grande majorité, fermé en raison de l’obligation de rendre inaccessibles les documents collectifs, le professeur documentaliste peut se rendre en salle de cours pour enseigner.  C’est pourquoi, je vous propose  une séance diagnostique qui s’appuie sur le cadre de référence des compétences numériques publié à la rentée 2019. Elle est adaptable à différents niveaux mais voici le déroulé prévu pour les 6e 5e qui seront les premiers à revenir.

I- L’environnement d’apprentissage numérique

Tout d’abord nous commencerons par demander aux enfants de dessiner leur environnement numérique d’apprentissage sur une grande feuille au format A3 distribuée.

Où se sont-ils mis ? Dans quelles positions ? De quels moyens techniques disposaient-ils ? Qu’ont-ils fait avec ? Il me semble qu’il est à ce stade inutile de trop cloisonner les attentes et d’ouvrir sur le vécu et le ressenti. Si un élève n’avait pas d’outil numérique, il peut dessiner son propre milieu de travail. 


Chacun ensuite présente oralement son travail. Pour rendre l’exercice vivant et interactif, il est possible de demander à un élève d’en interviewer un autre, de sa place afin de respecter les contraintes de distanciation. Une fiche guide peut lui être proposé : Où travaillais-tu ? Qu’as-tu fait ? Est-ce que tu jouais aussi ? … Les autres élèves peuvent réagir s’ils le souhaitent.

L’enseignant peut en fonction du niveau de l’élève poursuivre en demandant : qu’est-ce qu’ils auraient aimé faire et pourquoi ne l’ont-ils pas fait ? Cela afin d’introduire la notion de contraintes et de potentialités d’action. Nous leur demandons pour clôturer cet instant et le lier à la suite quels sont les sujets qui ont été traités ?  Il peut y avoir par exemple le temps d’écran, le partage des outils, leurs fonctionnalités, leurs utilisations, leur détournement…

 

II- Les défis de ce nouvel environnement 

Ensuite, pour relancer le groupe classe tout en créant des liens entre les élèves, nous allons réaliser ensemble un questionnaire. Il s’agit, maintenant que nous avons délimité leurs environnements, de tenter de faire percevoir les défis qu’ils recèlent.

As-tu rencontré à un moment des soucis avec les outils  utilisés ?

Chacun doit d’abord réfléchir puis écrire deux défis qui doivent concerner leurs activités numériques en confinement. Il peut soit partir des difficultés rencontrées lors de cette période soit d’une réflexion ou encore d’une astuce trouvée.  Pour les aider, nous indiquons qu’ils peuvent par exemple commencer par : Comment faire pour… Est-ce que c’est…. Ou encore que faut-il faire pour… 

Chacun propose un de ses défis. Nous recherchons alors un camarade qui pense pouvoir y répondre. Une fois que chacun a une mission, chacun écrit sa proposition. Puis nous  partageons nos pistes.

Nous avons en parallèle prévu d’autres défis pour pallier le manque de réponses possible Voici quelques exemples :

– Comment s’adresser à un enseignant par messagerie ?
– Que faire si le poids du fichier que je veux envoyer est trop lourd ?

– Est-ce que je peux écrire à toute ma classe avec l’ENT ?
– Comment savoir si l’information que je trouve sur le net est exacte ?
– Est-ce que je peux travailler en ligne avec mes copains ? 

– A partir de combien de temps il est préférable de faire une pause sur les écrans ?
– Pourquoi il est souvent déconseillé d’allumer la caméra de son ordinateur ? 

– Quels types de documents je peux créer en ligne ? 

– Est-ce que je peux faire de la création numérique ?
– À quoi dois-je faire attention lorsque je discute en ligne ? ….

Nous conclurons cette séance en leur montrant que nous rencontrons tous à un moment des défis avec le numérique qui est complexe et demande un apprentissage tant pour maîtriser les outils que pour connaître leurs potentialités. Que pouvons-nous faire quand c’est le cas ? Il y a souvent quelqu’un qui a déjà rencontré ce problème donc il est possible de chercher la réponse dans sa communauté, tout en adaptant son langage et ses propos en fonction du destinataire. Partager un environnement, une classe, un ENT, la toile c’est aussi apprendre ensemble.
Prendre conscience de son environnement numérique, avec ses contraintes et ses potentialités, c’est permettre de le faire évoluer et de l’adapter en fonction de ses besoins. L’objectif de la séance pour l’enseignant est d’être à l’écoute des problématiques et des solutions rencontrées autour du numérique. Elle vise ainsi à déterminer les besoins de sa communauté et à faire percevoir l’intérêt d’une approche collaborative.

      Voix 043
Les élèves et leur environnement d’apprentissage : une séance diagnostique bien adaptée au déconfinement
Étiqueté avec :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *