Comment participer à la continuité pédagogique ? De nombreuses pistes sont possibles avec comme objectif de s’adresser aussi bien aux parents, aux élèves, aux enseignants de discipline, à la direction et aux personnels de l’établissement. Il est ainsi possible de réaliser une veille au niveau des ressources en ligne ou encore de proposer des séances en information documentation. Le problème est que d’une part, nos usagers risquent de se trouver ensevelis sous les propositions et que d’autre part, les élèves reçoivent déjà de nombreuses sollicitations des enseignants de la classe. Quelle place dès lors reste-t-il pour le professeur documentaliste ?

La réalisation d’une large veille nous aidera à ouvrir le CDI sur les potentialités des ressources en ligne et donc aussi plus tard à renforcer le CDI hors les murs, cela me semble aujourd’hui une nécessité mais ce n’est pas actuellement mon premier objectif.
Comme tous les enseignants, je souhaite avant tout autre point, commencer par garder le lien et peut-être même le renforcer avec la communauté de l’établissement.

Afin de répondre à ce souhait, j’ai mis en place, au moyen de l’ENT de l’établissement, un rendez-vous journalier qui propose à tous, parents, enseignants, élèves, personnels de l’établissement une seule ressource. Il s’intitule “Un jour, une idée pour s’échapper, s’évader ou encore se reposer”, vous pouvez les consulter si vous le désirez, sur mon blog.  L’idée est vraiment de trouver ce qui est le plus pertinent face aux besoins spécifiques de mon Collège.  Elle se décline cependant sur deux niveaux afin de répondre au plus grand nombre. Il s’agit non pas pour l’instant de proposer une séance aux élèves mais bien de les accompagner dans la situation exceptionnelle du confinement en investissant le domaine culturel et en misant sur leur curiosité.

 

Les liens qui sont proposés ont répondu à une autre spécificité : l’intégration de toute la communauté. C’est pourquoi, je choisis exclusivement de mettre des  découvertes en audio et de doubler la proposition avec une transcription de l’article. Car, outre le fait qu’il y a des élèves mal-voyants dans l’établissement où j’exerce, cela est aussi utile pour toutes les personnes en difficulté. Enfin, mon intention était par ailleurs, de ne pas surcharger le temps d’écran des jeunes en cette période car l’audio peut, la plupart du temps, être téléchargé et il peut toujours être écouté les yeux fermés. J’essaye aussi d’alterner le type et le domaine de ces propositions et de choisir des productions courtes afin de limiter le temps demandé. Cette action me permet d’avoir des retours des élèves, de leurs parents ou encore des enseignants et du personnel de direction. Je garde ainsi le lien avec le plus grand nombre. Elle m’oblige enfin à écouter avec attention chaque morceau proposé. Lorsqu’il s’agit de vidéo, je prends le temps de détourer celle-ci de toute publicité afin d’éviter les messages inopportuns mais aussi de ne pas inciter la personne à enchaîner sur une autre écoute. Un téléphone peut suffire à se connecter.

Bien entendu, ce n’est pas la seule action que je développe. Ce choix me laisse du temps aussi bien pour accompagner les enseignants de disciplines dans la prise en main du numérique pédagogique que pour réfléchir à mes pratiques.

Transcription audio de l’article :

      confinement

 

Quelle place pour le professeur documentaliste à l’heure du confinement ?
Étiqueté avec :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *