Passer d’un discours tranchant sur 2 outils, internet et BCDI, pour déplacer le clivage sur l’utilisation, c’est passer d’une pratique informelle d’un outil à une pratique plus experte et professionnelle de ce même outil.

Pour cela, il est possible de partir des trois territoires, web informationnel, social et documentaire pour proposer une formation progressive. En donnant des éléments généraux de compréhension et d’analyse relatifs aux sites Internet, aux médias, aux réseaux sociaux, à la nature des documents, à la notion d’auteur, etc., on crée un terreau de connaissances qui se lieront entre elles au fur et à mesure de la scolarité pour former une culture informationnelle.

Sans que l’école prescrive telle utilisation ou démarche, c’est à la rencontre de la culture informationnelle et des pratiques informelles que les élèves pourront construire leur propre « habitus » informationnel.

Contexte

  • un lycée générale et technologique de 1200 élèves
  • 2 documentalistes titulaires en postes
  • filières générales et la filière technologique sciences et technologies de la gestion. Trois BTS tertiaire

Séquence

  1. Après concertation avec ma collègue documentaliste, nous avons décidé de ne plus faire la séance de présentation d’une heure à toutes les classes de seconde sur Esidoc et le classement du fonds documentaire.
  2. Nous avons obtenus en accompagnement personnalisé un planning annuel d’interventions : 3h pour chaque demi-classe pour 11 secondes.
  3. Nous avons réalisé un parcours de formation à la culture de l’information en tenant compte de notre public et du projet d’établissement. En voici un extrait : 2h ont été consacré à la recherche d’information et 1h à une présentation des notions de vie privée, de données personnelles et de réseau social.
Bilan

Les enseignants documentalistes ne sont pas les seuls enseignants à former les élèves à la maîtrise de l’information, beaucoup d’autres disciplines ont des objectifs documentaires dans leur programme, pour preuve l’ouvrage du CRDP de Toulouse “Culture de l’information et disciplines d’enseignement”.

Un tel module n’est pas suffisant mais il complète le travail réalisé dans les disciplines.

Remédiations

Recherche d’information et stratégie pédagogique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *