orbe25- (1).jpg

Dans le cadre de la journée des documentalistes du Doubs 2015 sur le thème “Pour un CDI/3C communiquant”, Bertrand Formet directeur de l’atelier Canopé Franche-Comté, m’a proposé d’animer une présentation autour de l‘outil Pinterest.
Dès lors, cette invitation a été l’occasion de nombreuses interrogations. Comment Pinterest peut-il être utilisé de façon concrète par le professeur documentaliste pour accomplir ses missions spécifiques ? En quoi peut-il contribuer à inscrire le CDI dans l’espace plus large qu’est le 3C ? Pinterest est-il une des recettes possibles pour rendre son CDI plus communiquant ?

Commençons par une brève présentation de l’outil et de ses spécificités avant de détailler ses atouts à travers des exemples concrets et d’aborder au final les problématiques soulevées par Pinterest concernant le droit à l’image.

I- PRESENTATION :

  • Pinterest est un réseau social récent créé en 2010 aux Etats-Unis et qui connaît une très forte progression avec aujourd’hui plus de deux milliards d’utilisateurs.
  • Il propose de créer des bibliothèques d’images de toute nature, appelés des “tableaux”. Chaque image renvoie vers sa source.
  • Les images peuvent être aussi bien des photos, des représentations de peintures, des dessins, que des infographies ou des vidéos.
  • Chaque document peut être complété par un texte allant jusqu’à 500 caractères. Il est donc facile d’accompagner chaque épingle par une description, un commentaire, une analyse ou encore une question ou des consignes.
  • Pinterest permet de tisser des liens, de chercher et d’inviter des amis et des images, d’aimer et de partager des documents.
  • Il est possible de s’abonner à des comptes, de suivre les ré épinglage de nos images. Une fonction messagerie complète l’outil.

Quelle est sa PARTICULARITE ?

  • Il existe aujourd’hui de nombreux réseaux sociaux, mais Pinterest a la particularité de mettre en avant les images. Dès lors le vocabulaire spécifique développé pour Pinterest parle de tableaux, d’épinglages et d’albums.
  • Or nos élèves ont souvent plus d’attrait et de facilité à manipuler des images. Dès lors l’outil répond au besoin de varierles supports et de rendre l’école plus vivante.C’est donc aussi une expérience interactive, dynamique et ludique qui peut être développée.

kiosque-2015-.jpg

Les principaux atouts de Pinterest :

  1. C’est joli

  2. C’est gratuit

  3. C’est un outil en ligne (pas d’impact sur votre ordinateur)

  4. L’outil est facile à manipuler

  5. Indexation et recherche par des mots-clés

  6. Possibilité d’un travail en collaboration

  7. Mise à jour et suppression simples à réaliser

II- POURQUOI utiliser Pinterest en DOCUMENTATION ?

  • Pinterest peut principalement, avec accord du chef d’établissement, être utilisé pour ouvrir le CDI sur l’extérieur, présenter ses ressources et ses actions mais aussi pour repousser les limites du lieu CDI en intégrant de nombreuses ressources.
  • C’est aussi un outil qui permet de développer avec les élèves et les enseignants de discipline, l’éducation aux médias et à l’information.
  • Il est possible de :
    – rassembler des liens
    – travailler en collaboration
    – mettre en avant des ressources et des activités
    – communiquer son activité
    – travailler sur toutes les composantes de l’image.
  • Cet outil de curation de contenu, qui permet de chercher, sélectionner, éditer, partager des contenus peut se transformer en fabuleux outil pédagogique. Sa facilité d’utilisation et la prédominance de l’image plaît à tous les utilisateurs. Il y a un côté ludique à rassembler des sources pour créer un tableau adapté à nos besoins et à ceux de la communauté éducative.

TOUT EST POSSIBLE

Il permet des applications multiples. Les tableaux peuvent être réalisés par le professeur, par les élèves ou encore en collaboration. Ils peuvent être utilisés avant, pendant ou après les séances.

Mais surtout c’est un moyen de travailler avec les élèves sur différents grains de compétences et notamment :

  • la question des sources

  • la question des droits et des usages

  • la lecture de l’image

  • le rapport texte/image

  • l’apprentissage du travail en équipe

  • restituer et communiquer une information.

Il permet de travailler les compétences info documentaires et de valider les items du socle commun et du B2i.

Voici quelques exemple d’activités concrètes qui peuvent être mises en place :

A- ORGANISATION ET VALORISATION DES RESSOURCES PEDAGOGIQUES

Pinterest peut être employé aussi bien pour assurer une communication interne qu’externe.

1- En INTERNE à destination des usagers :

et-si-tu-ne-veux-pas-lire-.jpg

– communiquer aux usagers les règles de fonctionnement

– gérer le fonds du CDI

– remplacer le cahier de suggestion d’achats

– proposer, aux autres enseignants, des listes de ressources.

2- EN EXTERNE, à destination des partenaires de l’établissement :

– faire connaître et valoriser le fonds

– mettre en valeur une activité

– organiser et diffuser des ressources dans le cadre d’un voyage scolaire

– assurer un lien avec des partenaires

– sélection commune avec les partenaires culturels…

B OUVERTURE DE L ETABLISSEMENT SUR SON ENVIRONNEMENT EDUCATIF, CULTUREL ET PROFESSIONNEL

– mettre en place et communiquer une veille autour des partenaires et ressources

– proposer et participer à une veille pédagogique collective

Ces actions peuvent être menées dans le cadre d’une séance avec les élèves afin de leur faire prendre conscience de la richesse des ressources locales et de leur utilité.

C- ACQUISITION PAR TOUS LES ELEVES D UNE CULTURE DE L INFORMATION ET DES MEDIAS

Notre action peut balayer l’ensemble de l’EMI. Nous pouvons : travailler sur le document de collecte, qualifier les sources, prélever l’information, la transformer, produire un nouveau document, l’enrichir, évoquer le copier coller, annoter, partager…

Les élèves peuvent aussi bien s’approprier des ressources, s’informer que mettre en place des moyens de restitution et de mémorisation.

L’objectif peut être de savoir argumenter, aborder la fiabilité des sources, lier texte et image, travailler sur les classements, résumer une information, ou encore écrire une histoire avec des images…

1- AVANT LE COURS

presse-.jpg

– mise en place de tableaux d’exercices.

– classe inversée : tableau à découvrir ou exercices préliminaires avec questions.

Il permet d’introduire le cours par des documents qui peuvent être complétés par des consignes de lecture et/ou de travail. Il propose à l’élève de rentrer sur le chemin de la connaissance et de se poser des questions.

2- CREATION DE TABLEAUX AVEC LES ELEVES

Pinterest peut être utilisé pour apprendre ensemble à partir d’une pédagogie active.

– Illustrer collectivement un concept.

– Création de jeux ou de défi.

– Réalisation de biographies…

3- APRES LE COURS

– Pour illustrer une notion ou demander aux élèves de réaliser un travail.
– Réaliser le reportage d’un voyage.

Il rend possible une évaluation, une synthèse ou encore une ouverture de la séance.

III- Et le DROIT A L IMAGE ?

téléchargement (1).jpg

Au niveau du droit à l’image Pinterest se présente comme un lien intermédiaire. Il contourne le problème des droits en soulignant que chaque épingle pointe vers son site d’origine. D’une part ce n’est pas tout à fait exact car il est possible lors des ré épinglages que la source soit diluée, voire perdue. D’autre part, le droit à l’image s’applique comme partout ailleurs.

D’ailleurs les conditions générales d’utilisation de Pinterest « indiquent clairement que les membres de Pinterest doivent être titulaires des droits sur les contenus qu’ils partagent ou qu’ils doivent disposer de l’autorisation explicite de leurs auteurs, à défaut de quoi ils engagent leur propre responsabilité ».

Depuis, Pinterest met même à disposition des sites un shortcode qui permet à ceux qui le souhaitent de bloquer l’utilisation de pinterest.

Il est donc préférable de s’assurer que l’auteur de l’image autorise son épinglage en créant soit même ses images ou en utilisant des filtres comme le moteur de recherche Ccsearch afin de s’assurer que les images sont libres de droit, utilisables et modifiables.

Cet outil est donc déjà un formidable moyen pour envisager avec les élèves la complexité des droits et le travail d’analyse des sources. Il permet de s’interroger avec les élèves sur :

  1. l’outil utilisé…
  2. la manière de travailler de chacun
  3. à quoi correspond cet outil
  4. qui en est propriétaire
  5. où sont les conditions d’utilisation
  6. le statut de la production de l’élève.

On peut s’appuyer sur les conditions d’utilisation pour travailler avec les élèves.
Ce n’est qu’un outil. Il nécessite de bien lire sa notice et de se tenir informé de ses évolutions.

A VOUS DE JOUER !

Pour pouvoir accrocher une image au tableau, il suffit qu’elle existe sur le web. Il est donc possible, dans la majorité des cas, de récupérer toutes les illustrations que l’on peut trouver sur les sites, et à défaut de les héberger sur un blog personnel ou encore un site en ligne comme flickr pour les photos.

Le plus simple est d’installer le bouton Pinterest sur son ordinateur. Pinterest possède, par ailleurs, un moteur de recherche interne par mots clés et par catégories.

Diaporama de l’intervention suivi d’un mini-tutoriel.

————————————–

Titre de la séquence : Animation d’un atelier Pinterest dans le cadre de la journée départementale des documentalistes du Doubs 2015

Présentation de l’action : Présenter aux professeurs documentalistes volontaires le réseau social Pinterest, ses particularités, son intérêt par rapport à nos missions spécifiques.

Descripteurs : éducation aux médias, lecture de l’image, droit source et image, IRD

Date de création de la ressource : mai 2015

Date de péremption de la ressource : mai 2017

Nom des documentalistes : Marion Uteza

E-mails :

Cadre

Nom de l’établissement : Canopé Franche Comté

Niveau(x) de(s) classe(s) : tous

Nombre d’élèves concernés :

Cadre pédagogique : EMI

Durée et nombre de séances : à volonté

Disciplines impliquées : toutes

TICE

Descriptif : présentation d’un réseau social pour appuyer les missions spécifiques du professeur documentaliste

Objectifs pédagogiques : Travail sur l’image et son contexte, travail sur l’information et sa présentation

Compétences documentaires :

  • Sélectionner
  • Analyser
  • Restituer
  • Communiquer l’information.

Compétences du socle commun :

  1. les langages pour penser et communiquer

  2. les méthodes et outils pour apprendre

  3. la formation de la personne et du citoyen

  4. l’observation et la compréhension du monde

  5. les représentations du monde et l’activité humaine

Matériel utilisé : ordinateurs, vidéo projecteur

Production finale : Un mur d’images

Ressources :

Utiliser Pinterest en documentation
Étiqueté avec :    

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *