Cet article s’inscrit dans les Traam EMI 2021-2022 sur le thème “créativité numérique”.

Dans une époque où les informations sont surabondantes et où la désinformation est très présente, il parait important d’initier à la recherche d’informations dès le plus jeune âge.

Par expérience, les recherches d’informations basées sur des sujets préconstruits, déconnectées de tout objectif sont vouées à l’échec car l’élève ne sera pas investi dans celles-ci. Comment, alors, engager pleinement l’élève dans une recherche d’informations, qu’il soit actif et qu’il ait la motivation nécessaire pour la terminer ?

Description

Cette activité pédagogique pour le cycle 4 propose de lier recherche d’informations, créativité numérique et pratiques informelles des élèves en transposant cette recherche dans le jeu vidéo “Minecraft“.

Objectif : rendre l’élève pleinement acteur de sa recherche et lui faire prendre conscience des différentes étapes nécessaires à un bon prélèvement d’informations.

Vue d'ensemble des monuments créés sur Minecraft par les élèves ou en cours de construction

Cadre

Compétences EMI

  • Utiliser les médias et les informations de manière autonome :  Acquérir une méthode de recherche exploratoire d’informations et de leur exploitation par l’utilisation avancée des moteurs de recherche ; Adopter progressivement une démarche raisonnée dans la recherche d’informations
  • Exploiter l’information de manière raisonnée : Distinguer les sources d’information, s’interroger sur la validité et sur la fiabilité d’une information, son degré de pertinence.

Socle commun

  • Coopérer et réaliser des projets
  • Rechercher et traiter l’information et s’initier aux langages des médias
  • Mobiliser des outils numériques pour apprendre, communiquer, échanger
  • Exercer son esprit critique, faire preuve de réflexion et de discernement

Quelques éclaircissements et apports théoriques

 

Pourquoi le jeu Minecraft ?

  • Jeu vidéo le plus vendu au monde (sorti en 2009) : tous  les élèves en ont déjà entendu parler et connaissent le principe ; la plupart y ont déjà joué
  • Prise en main très rapide et simple pour ceux qui n’y ont jamais joué (pas d’élèves exclus de cette activité)
  • Jeu de type “bac à sable”, c’est-à-dire qu’il possède un gameplay non linéaire, sans objectif défini et qu’il fait appel à la créativité et à la curiosité du joueur
  • Jeu vidéo qui ne nécessite que très peu de ressources graphiques : il peut donc être utilisé sur la plupart des postes informatiques

 

Minecraft dans l’enseignement

  • Existence d’une version du jeu Minecraft dédiée à l’enseignement : Minecraft Education (ressource payante)
  • Possibilité d’utiliser le jeu open source et gratuit “Minetest” qui possède les mêmes fonctionnalités, le même gameplay, graphismes, etc…
  • Minecraft très utilisé dans certains pays comme le Canada, par ex
  • Utilisé également en France surtout en histoire (recréer des lieux historiques), en mathématiques (construction de formes géométriques), en technologie (création du plan du collège, par ex) ou en Anglais (création d’une école innovante, par ex)
  • Pourquoi ne pas l’utiliser pour développer des compétences en EMI ?

 

Consommateurs numériques VS créateurs numériques

Margarida Romero, professeure en technologie éducative, soutient que les élèves du 21ème siècle doivent utiliser la technologie pour créer plutôt que de se contenter d’en être des consommateurs :

  • Face à un problème, ils doivent être amenés à penser et à trouver des réponses grâce à la “fabrication numérique
  • Consommation passive (consultation d’un manuel numérique, par ex) et interactive (répondre à un questionnaire en ligne par ex) du numérique représentées surtout à l’Ecole
  • Nécessité d’aller au-delà des écrans et de la croyance que leurs usages résoudraient les problèmes de motivation chez l’élève
  • Plutôt aller vers un engagement de l’élève pour être capable de devenir un citoyen critique et créatif du numérique et pour résoudre des problèmes ensemble

Divina Frau-Meigs, professeure en sciences de l’information et de la communication, va même encore plus loin :

« Le numérique peut donc faciliter, voire décupler, la capacité de l’individu de créer à l’infini puisque tout document peut être remanié, mixé et morphé […]. L’ordinateur devient l’interface de co-construction de la créativité et le support de nouvelles littératies ». (EduNum n°15 due novembre 2021)

Le jeu vidéo “Minecraft” se prête bien à cette créativité numérique décrite et prend, de surcroît, en compte les pratiques informelles des élèves.

Déroulement de l’activité

Le principe est simple : construire un monument sur Minecraft après avoir effectué une recherche d’informations sur Internet (bien vérifier au préalable s’il y a assez d’informations sur le bâtiment en question).

Cette activité est menée sur les temps d’accueil des élèves au CDI, sur la base du volontariat.

1. Découverte du monument à construire et début des recherches

L’enseignant transmet aux élèves une photo numérique du monument. Ceux-ci, en utilisant la recherche d’images inversées, découvrent le nom de celui-ci et peuvent ainsi commencer leur recherche.

L’enseignant, pendant cette phase, laisse les élèves conduire leur prélèvement d’informations et ne donne aucune consigne particulière.

 

2. Accompagnement des élèves dans la recherche d’informations et remédiation

L’enseignant découvre la méthode que les élèves ont choisi pour prélever les informations. C’est l’occasion de travailler sur de nombreuses notions en EMI :

  • Est-ce que les informations sélectionnées sont adaptées à l’objectif visé (histoire du monument, architecte, lieu, etc… non nécessaires)
  • Est-ce qu’elles ont été vérifiées sur plusieurs sites ?
  • Est-ce qu’elles sont structurées ?
  • Est-ce que les sources sont précisées ?
  • Est-ce que la recherche par mots-clés sur un moteur de recherche est maîtrisée ?

C’est également l’occasion pour l’enseignant d’aller plus loin :

  • Découverte de la recherche avancée sur le moteur de recherche
  • Découverte et utilisation d’autres moteurs de recherche que Google (Qwant, Ecosia, …)
  • Découverte et utilisation des images libres de droits
  • Explication du système d’évaluation des articles sur Wikipédia
  • Partage d’astuces utiles pour la recherche d’informations (comme le “CTRL + F” pour rechercher 1 mot dans un article par ex)

Les élèves se rendent ainsi compte que ce qu’ils font est un véritable travail de recherche, d’investigation et qu’il nécessite du temps, de la méthode et qu’il ne suffit pas de faire un vague copié-collé…

3. Réalisation du monument sur Minecraft

Construction du phare d'Eckmühl par 2 élèves en écran splitté

Leur recherche d’informations terminée, les élèves, par groupe de 2 (car 2 manettes), peuvent se lancer dans la construction du monument sur Minecraft. Ils doivent, bien sûr, suivre les données récoltées inhérentes à leur monument mais sont totalement libres de :

  • L’emplacement de leur future construction
  • L’aménagement du terrain avant la construction (détruire, aplanir, surélever, construire sur l’eau, etc…)
  • Des stratégies pour remplacer les éléments qui ne sont pas proposés dans le jeu (ornements sur des parois, statues, reliefs, la lanterne du phare, etc…)
  • La stratégie de construction (par quoi commencer ? Qui fait quoi ? Comment faire certaines formes)
  • La décoration intérieure des édifices

Ainsi, Minecraft est un bon support pour développer une créativité numérique chez l’élève et ce, même si les constructions sont guidées par la recherche d’informations qu’il aura préalablement réalisée.

Exemple d'une collaboration entre 2 élèves pour la construction des colonnes intérieures du Parthénon

4. Diffusion des réalisations des élèves

Les monuments réalisés par les élèves sont diffusés sur la TV du CDI et sur l’ENT du collège.

Retour d’expérience

Retour très positif sur plusieurs points :

  • Motivation de l’élève dans la durée et son implication dans la recherche
  • Prise de conscience de l’élève qu’une recherche d’informations de qualité prend du temps
  • Réinvestissement de ce qui a été appris tout au long de la recherche d’informations
  • Des compétences transversales sont développées comme “définir et respecter une organisation et un partage des tâches dans le cadre d’un travail de groupe” (« Coopérer et réaliser des projets » socle commun cycle 4)
  • Véritable échange entre l’enseignant et l’élève puisqu’il n’est pas rare que celui-ci fasse part d’astuces ou de fonctionnalités que l’enseignant ignorait.

Du côté des points négatifs :

  • Abandon de certains élèves du fait de la charge de travail que nécessite une recherche d’informations
  • Minecraft Education est une ressource payante ou, comme dans cette activité, le matériel à amener a un coût (console + 2 manettes + jeu “Minecraft”) ; donc préférez le jeu open source et gratuit “Minetest”
  • L’utilisation d’une console de jeux vidéo limite le jeu à 2 joueurs simultanés (au contraire de Minetest où de nombreux élèves peuvent jouer simultanément)

Sources

Créer sur Minecraft grâce à la recherche d’informations sur internet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *