Dans le cadre des Travaux Académiques Mutualisés (TraAM) centrés sur l’Education aux Médias et à l’Information (EMI), les académies de Besançon, Dijon, Nantes et Nice ainsi que la Mission Laïque Française se sont penchées durant l’année scolaire 2018-2019 sur des thèmes communs ayant pour fil rouge la ludification des pratiques pédagogiques. Professeurs documentalistes et de lettres ont œuvré ensemble pour proposer des activités et séquences ludiques mêlant jeu et TICE. Trois groupes issus des académies de Besançon, Dijon et Nice ont abordé le thème de l’identité numérique. Il s’agissait de « donner vie » à un ou plusieurs personnage(s) d’une œuvre par le biais de réseaux sociaux (notamment) dans le but d’amener les élèves à creuser leur découverte des œuvres, questionner leurs propres traces numériques et les modalités de partage des ressources créées.

 

Le groupe d’enseignants de Besançon a travaillé sur la nouvelle de F. Pavloff Matin brun et la tragédie de  J. Anouilh Antigone afin de reconstruire les chronologies des ouvrages à travers les échanges numériques de cinq « identités » ou « entités » (personnages principaux, groupes de personnages – chœur dans Antigone, État dans Matin brun). L’exploitation de sites mimétiques permettant la création de « fausses » publication Facebook et Twitter et échanges Iphone a permis de rendre l’expérience possible – expérience adaptable à d’autres textes en privilégiant une forme narrative courte (nouvelle, conte…) et/ou une intrigue resserrée (pièce de théâtre répondant aux trois unités). Le détail de la séquence est disponible en ligne à cette adresse.

 

Le groupe d’enseignants de Dijon a fait créer un jeu de fiction interactive à partir d’un personnage de roman (le personnage de L. à partir du roman de Delphine de Vigan D’après une histoire vraie). Les élèves ( 1ère STMG et 1ère STI2D) avaient pour mission de construire le profil de L. sur différents réseaux sociaux (3 profils pour chaque outil). D’autres groupes ont travaillé sur des réponses aux lettres de menaces, ont créé un profil sur Copains d’avant, ont imaginé un début de roman sur le thème de la télé-réalité, ont créé des carnets de notes en vue d’un prochain roman,  un dernier groupe a écrit à delphine de Vigan pour lui présenter le projet et espèrent une visio-conférence pour échanger avec elle sur le roman. L’ensemble de ces travaux prend la forme d’un parcours sur Genial.ly. L’étape finale est un questionnaire en ligne (type test de personnalité) auquel les élèves peuvent répondre grâce aux informations trouvées sur les différents supports. L’ordre des questions sera différent selon les réponses données et différents profils de L. apparaîtront selon le nombre de points obtenus.

Le détail de la séquence est disponible à cette adresse.

Le groupe d’enseignants de Nice a travaillé autour des ouvrages du défi Babelio (sélection ado 2018 2019). L’idée était d’imaginer une rencontre fictive entre les personnages des ouvrages au cours d’une interview menée par un journaliste dont l’identité avait été au préalable créé par les élèves dans le cadre des séances d’Education aux Médias et à l’Information. L’atelier, au cours de la journée de rencontres entre les classes, a permis, de façon ludique et constructive, puisque les élèves devaient piocher les personnages, regarder les portraits qui avaient été réalisés sur la plateforme Moodle et partager en licence creative commons, de créer ce scénario, de le mettre en scène à l’aide de l’application Evertoon. Le détail de la séquence est disponible à cette adresse.

Article rédigé par Benjamin Aubry et François Jacquemin (Académie de Besançon), Julie Revillier (Académie de Dijon) et Caroline Soubic (Académie de Nice)

Créer une identité numérique à des personnages de fiction
Étiqueté avec :                        

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *