En février 2022, Santé Publique France publiait un référentiel (1) pour le déploiement des compétences psychosociales des élèves (CPS). Celui-ci revenait sur la définition et la description des CPS, mais aussi sur les modalités de mise en œuvre d’un dispositif efficace de leur développement.

Cet article propose d’effectuer un rappel sur ce que l’on entend parSéance de méditation au CDI compétences psychosociales et présente un projet intitulé « Bien-être au collège » mené au cours d’une année avec des classes de 6e.
Le principe n’est pas de rendre compte de l’ensemble des activités menées lors du « Projet bien-être » mais de partager des ressources et une réflexion sur ce type de projet.

« Compétences psychosociales », de quoi parle-t-on ?

Les compétences psychosociales, ou compétences de vie (“life skills”), sont définies depuis 1993 par l’OMS comme « la capacité d’une personne à répondre avec efficacité aux exigences et aux épreuves de la vie quotidienne […] et à maintenir un état de bien-être subjectif qui lui permet d’adopter un comportement approprié et positif à l’occasion d’interactions avec les autres, sa culture et son environnement ».

Dans son référentiel, Santé publique France propose une définition actualisée décrivant les CPS comme « un ensemble cohérent et interrelié de capacités psychologiques (cognitives, émotionnelles et sociales), impliquant des connaissances, des processus intrapsychiques et des comportements spécifiques, qui permettent d’augmenter l’autonomisation et le pouvoir d’agir (empowerment), de maintenir un état de bien-être psychique, de favoriser un fonctionnement individuel optimal et de développer des interactions constructives. »

En France, dès 1998, l’IREPS (Instance Régionale d’Éducation et de Promotion de la Santé) des Pays de la Loire a développé un grand nombre d’outils pour travailler les CPS à travers son cartable des compétences psychosociales. Aujourd’hui, les CPS sont indiquées dans de nombreuses politiques publiques contemporaines françaises (2). De fait, les programmes de développement des CPS s’inscrivent dans des stratégies de prévention des problèmes de santé au niveau individuel et collectif, elles s’intègrent donc dans le parcours éducatif de santé, mais aussi dans le parcours citoyen.

Les CPS font partie d’une vraie préoccupation institutionnelle,

mais que recouvrent-elles ?

Dans les politiques publiques, le développement des CPS poursuit des objectifs multiples notamment liés à la santé tels que réduire les risques d’addictions et les problèmes de santé mentale, réduire la violence… À l’origine de ce projet, notre objectif était de développer des compétences transversales participant au développement du bien-être des élèves ainsi qu’à leur réussite et qui interrogent le vivre ensemble et l’exercice de la citoyenneté.

Le référentiel de Santé publique France, définit 9 compétences psychosociales, organisées en 3 domaines.

3 compétences psychosociales cognitives :

  • Avoir confiance en soi
  • Capacité de maîtrise de soi
  • Prendre des décisions constructives

3 compétences psychosociales émotionnelles :

  • Avoir conscience de ses émotions et de son stress
  • Réguler ses émotions
  • Gérer son stress

3 compétences psychosociales sociales :

  • Communiquer de façon constructive
  • Développer des relations constructives
  • Résoudre des difficultés

Pour le projet « Bien-être au collège », nous avons utilisé le référentiel de L’IREPS des Pays de la Loire, qui s’appuie sur la définition de l’OMS pour définir 10 compétences classées par couple :

  • Savoir résoudre les problèmes / Savoir prendre les décisions,
  • Avoir une pensée créative / Avoir une pensée critique,
  • Savoir communiquer efficacement / Etre habile dans les relations interpersonnelles,
  • Avoir conscience de soi / Avoir de l’empathie pour les autres,
  • Savoir gérer son stress / Savoir gérer ses émotions.

Le projet « bien-être au collège »

Le développement des CPS s’inscrit dans le parcours santé des élèves. Ainsi, le projet présenté dans cet article est issu d’un travail mené antérieurement par l’infirmière du collège, proposant une sélection de ressources pour développer les compétences psychosociales des élèves.

Dans le cadre de la mise en place d’un dispositif de « Soutien au Comportement Positif », une expérience fut menée en 2017 auprès de toutes les classes de 6e avec différents enseignants de disciplines. Les séances menées à raison d’une heure tous les 15 jours s’appuyaient sur la sélection de ressources proposées par l’infirmière du collège. Le dispositif de SCP ayant été abandonné, l’expérience n’a pas perduré. Ensuite, le Covid est passé par là et le projet fut oublié jusqu’en septembre 2021. Au cours de l’année 2012-2022, le projet a été mené en collaboration avec ma collègue d’éducation musicale qui a suivi des formations proposées par le PAF afin de mener les séances de relaxation et de méditation.

Première de couverture "Calme et attentif comme une grenouille" de E. Snel
“Calme et attentif comme une grenouille” de E. Snel

L’objectif initial était d’offrir aux élèves un temps pour travailler l’estime de soi, la gestion du stress et des émotions, le travail en groupe. Ce temps avait aussi pour but de transmettre quelques notions utiles au développement des CPS comme celles liées au fonctionnement du cerveau, aux mécanismes du sommeil.

Les séances se sont beaucoup appuyées sur la mine que représente le cartable des compétences psychosociales de l’IREPS. Les ouvrages d’Eline Snel (3) ont été de très bons supports pour les activités de méditation.

Les séances ont occasionné de nombreux échanges entre les élèves sur leur quotidien, leurs difficultés parfois. La consigne était toujours la même : « Ce qui se dit lors de l’atelier n’est pas « top secret » mais n’a pas vocation à être divulgué à d’autres», c’est une première étape importante pour la cohésion de groupe.

Le calendrier élaboré en début d’année a subi des modifications et ne fut pas le même pour toutes les classes, mais voici l’ensemble des activités menées au cours du projet (vous pouvez cliquer sur les liens pour télécharger les documents qui ont inspiré les séances).

Chaque séance poursuivait l’objectif de développement d’une ou plusieurs CPS, l’activité de relaxation ou de méditation étant répétée à chaque séance.

Bilan du projet

Quelques mois d’expérience ne permettent pas de dresser un véritable bilan du projet. Cependant, afin de faire progresser le dispositif, il est nécessaire.

  • Un des principes fondateurs lors de l’élaboration des séances était celui de prendre son temps. Avoir du temps pour recueillir la parole des élèves, offrir aux élèves du temps pour prendre soin d’eux-mêmes et réfléchir.
  • Si l’ensemble des CPS sont travaillées de manière informelle à l’école, le fait de mettre en place un projet les identifiants donne aux élèves la possibilité de mieux les appréhender et les développer.
  • Si ce projet nous a permis de prendre le temps de développer certaines compétences, il serait plus efficace avec une meilleure coordination entre ce qui est mené lors des séances « Bien-être au collège » et ce qui se passe en classe mais aussi à la maison. Ainsi, il pourrait être envisagé de proposer un ensemble de ressources utilisées lors du projet facilement réutilisable en cours (les exercices de relaxation, de travail en groupe…). Seul un véritable travail d’équipe, issu d’une culture commune des compétences psychosociales et une progression pluriannuelle permettrait un développement de ces compétences garantiraient aux élèves une scolarité plus accomplie.

En fin d’année, nous avons proposé aux parents et aux élèves de répondre à un « questionnaire bilan » afin de recueillir leur ressenti. Parmi ceux qui ont répondu, la majorité a indiqué que les temps de relaxation et de méditation sont ceux qui ont le plus suscité d’échanges dans la famille et qui ont parfois été réutilisés par les élèves chez eux. C’est pourtant cette pratique qui s’avère la plus clivante.
C’est celle qui a remporté à la fois le plus de suffrages concernant l’activité préférée, mais aussi concernant l’activité la moins appréciée. D’autre part, les activités de groupe ont été très plébiscitées par les élèves. En effet, celles-ci permettent de désamorcer certaines situations de conflits et favorisent rapidement le développement de relations apaisées entre les élèves.

Après une année de pratique, je suis satisfaite de ce projet. Il a permis d’instaurer une relation riche avec les élèves de 6e ce qui sera bénéfique pour toute leur scolarité au collège. Les séances se déroulant principalement au CDI, celui-ci est maintenant ancré comme un « lieu de bien-être ».

Pour l’année 2022-2023, nous ferons évoluer le projet.

  • Cette évolution prendra en compte les remarques formulées par les élèves : ce qu’ils nous ont dit avoir particulièrement apprécié, ce qui fut difficile pour eux. Ainsi, l’année avait débuté avec un temps important consacré à la maîtrise de méthode de relaxation et de méditation, mais il sera peut-être plus judicieux de travailler avant tout la cohésion de groupe, pour faciliter la pratique commune de relaxation.
  • Par manque de temps, nous avons dû abandonner certains axes qui nous semblent pourtant importants. Nous n’avons pas pu accorder suffisamment de temps à la lutte contre la violence verbale et les discours toxiques. Nous accorderons aussi un peu plus de place à des temps de créativité qui sont très motivants pour les élèves et qui participent à la cohésion du groupe. L’objectif sera aussi de tenter d’intégrer de nouveaux membres de l’équipe éducative à ce projet afin de participer au développement des CPS dans l’ensemble de l’établissement.

 

Ressources complémentaires :

(1) Les compétences psychosociales : un référentiel pour un déploiement auprès des enfants et des jeunes. Synthèse de l’état des connaissances scientifiques et théoriques réalisé en 2021 (2022). Disponible sur : https://www.santepubliquefrance.fr/docs/les-competences-psychosociales-un-referentiel-pour-un-deploiement-aupres-des-enfants-et-des-jeunes.-synthese-de-l-etat-des-connaissances-scientif

(2) Fréry Nadine. (2022). Les compétences psychosociales dans les politiques publiques. Santé Publique France, 2022. 14p. Disponible sur : https://www.santepubliquefrance.fr/import/les-competences-psychosociales-dans-les-politiques-publiques

(3) Snel, E., André, C., Van Rillaer, J., Boutavant, M., & Giraudeau, S. (2017). Calme et attentif comme une grenouille : La méditation pour les enfants… avec les parents. Les Arènes.

Snel, E., Van Rillaer, J., Jansen, H., Jarrie, M., & Michelot, S. (2015). Respirez : La méditation pour les parents et les ados. Les Arènes.

Aborder la notion de compétences psychosociales au collège

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *