Dans le cadre de l’Accompagnement Personnalisé, nous avons souhaité proposer à des élèves de Terminales Bac Pro d’aiguiser leur esprit critique : il circule diverses informations sur la Lune. Notre approche est résolument placée sous l’angle du jeu : d’abord, dans la présentation du projet, avec des jeux de rôles de la part des enseignantes, mais aussi dans la production des élèves, avec la réalisation de quiz. Nous avons voulu instaurer une ambiance de travail studieuse, sur le ton de l’humour et de la curiosité.

Cette séquence s’inscrit dans la thématique des Travaux Académiques Mutualisés EMI consacrés à la pédagogie par le jeu.

 

Enseignantes : Valérie Liger, professeure-documentaliste et Nathalie Maillarbaux, professeure de maths-sciences physiques.

E-mail : et

 

Cadre

Nom de l’établissement : Lycée professionnel Toussaint Louverture à Pontarlier (25)

Niveau de classe : Terminale Bac Pro

Nombre d’élèves concernés  : 12

Durée et nombre de séances : 2 séances de 2 heures

Disciplines impliquées : documentation et maths-sciences

 

Socle commun

  • Domaine 1 : les langages pour penser et communiquer

Comprendre, s’exprimer en utilisant la langue française à l’oral et à l’écrit.

  • Domaine 2 : les méthodes et outils pour apprendre

Médias, démarches de recherche et de traitement de l’information

  • Domaine 4 : les systèmes naturels et les systèmes techniques

Démarches scientifiques.

 

Outils : casque audio, logiciel d’édition et de gestion d’exercices (La quizinière), logiciel de présentation assistée par ordinateur, logiciel de traitement de texte, logiciel documentaire, moteur de recherche, vidéoprojecteur.

 

Compétences EMI

  • Domaine 1. Les langages pour penser et communiquer : comprendre, s’exprimer en utilisant la langue française à l’oral et à l’écrit
  • Domaine 2. Les méthodes et outils pour apprendre : s’interroger sur la fiabilité, la pertinence d’une information, à distinguer les sources selon leur support.
  • Domaine 4. Les systèmes naturels et les systèmes techniques : distinguer une information scientifique vulgarisée d’une information pseudo-scientifique grâce au repérage d’indices pertinents et à la validation des sources.

 

Objectifs pédagogiques : être capable de vérifier une information scientifique ; savoir reconnaître des sources d’information fiables ou non

 

Compétences documentaires : Rechercher de l’information, Identifier une source citer une source, Trier Sélectionner l’information, Évaluer valider l’information, Restituer communiquer

Compétences disciplinaires en sciences physiques :

  • Analyser une problématique lors d’une démarche d’investigation.
  • Valider des informations en utilisant les connaissances dans les domaines T1; T2; T5 et HS1.
  • Communiquer pour infirmer ou confirmer une hypothèse au sein d’un groupe classe.

 

Production finale : des quiz sur le thème de la Lune

 

Déroulement de la séquence

Séance 1 : 2 heures

Présentation du projet. Nous accueillons les élèves dans le cadre de l’Accompagnement Personnalisé et leur exposons de façon très sérieuse, à partir du diaporama support, notre démarche. A partir de la diapositive n°4, il s’agit de garder notre sérieux pour être crédible : nous allons proposer aux élèves d’apprendre avec nous les pas de danse du Moon walk : nous poussons la blague jusqu’à passer un extrait du clip de Mickael Jackson et nous montrons un extrait du tutoriel en anglais qui nous permettra de décomposer pas et chorégraphie (diapositive 6) ! La diapositive 7 permet de questionner les élèves, pétrifiés par notre projet, sur le terme de “moon hoax”. C’est avec soulagement qu’ils comprennent qu’ils ont été victimes d’un canular et qu’ils vont être véritablement amenés à repérer les fausses informations. Les voici prêts à les traquer, du moment qu’ils n’auront pas à danser !

Disposant de très peu de temps, nous avons fait un premier travail de sélection d’affirmations entendues autour de la Lune, notamment celle qui prétend qu’on n’a jamais marché sur la lune. Dans le même souci de temps, nous avons sélectionné plusieurs sources qui vont permettre aux élèves de trouver des contre-arguments. Nous avons prévu des missions pour chaque élève, prenant en compte les compétences des uns et des autres : certains auront plus de facilité dans la lecture et la compréhension, d’autres auront une mission plus complexe… Les élèves complètent un document qui va leur permettre de lister les informations contre la vérité annoncée.

Pour entrer dans le vif du sujet, nous faisons écouter une brève chronique sur trois phénomènes extraordinaires autour de la lune. Cela nous permet de montrer qu’on entend plusieurs informations autour de la Lune. On peut lui prêter des influences, sur les marées, sur la pousse des cheveux, des plantes… Mais qu’en est-il réellement ?

 

Afin de montrer aux élèves la démarche d’arguments et de contre-arguments, nous nous sommes amusées à partir de la théorie des platistes. Nous nous prêtons à des échanges de duettistes : l’une d’entre nous essaie de convaincre l’autre que la Terre est plate, avec cinq arguments à l’appui. La deuxième va bien vite venir à bout de ces fausses vérités, à l’aide d’explications scientifiques.

Nous revenons ensuite au lancement des travaux, les missions sont réparties : chaque élève se met en quête de la vérité.

 

Séance 2 : 2 heures

Les élèves poursuivent les recherches de vérités sur la lune entamées la semaine précédente.

Nous leur présentons comment réaliser des jeux avec La quizinière. Nous souhaitons qu’ils proposent des questions variées pour que d’autres élèves puissent évaluer leurs connaissances sur la Lune. Chaque élève crée un quiz personnel. Les enseignantes se chargent ensuite de regrouper les questions en un seul quiz.

La séance se termine avec le visionnage d’une vidéo qui fait le point sur les fausses vérités sur la lune et leur démantèlement point par point.

 

Prise en main du logiciel La Quizinière :

Les élèves ont accès au quiz les oeufs proposé à une classe de cuisine dans le cadre d’un autre projet : l’accès se fait avec le code PDYEM5. Il est commenté à l’oral par l’enseignante avec la présentation des différents outils de création (texte à trous, QCM…).

Une infographie résume les consignes attendues. La prise en main est facile et rapide.

En fin de séance, les élèves ont partagé les quiz entre eux afin d’être testés et corrigés. Les enseignantes valident ou non les questions et les réponses, vérifient les références des images libres de droit, et regroupent l’ensemble en un seul quiz de 29 questions.

Celui-ci sera partagé via l’ENT, le site et les réseaux sociaux de l’établissement : il permettra de tester ses connaissances sur la Lune.

 

Commentaires ou remarques sur la séquence

Passé le moment de stupéfaction, les élèves ont adhéré à notre démarche : ils se sont lancés dans leurs recherches et leurs lectures avec sérieux. On peut penser que l’entrée en projet sur le ton de l’humour, avec un canular puis notre numéro de duettistes sur la Terre plate, a donné le ton. Un travail, avec des compétences EMI à la clé, un sujet d’actualité (on célèbre le 50e anniversaire du premier pas sur la Lune cette année) ont nourri l’implication des élèves dans ce projet qui s’inscrit  dans une démarche d’Education aux Médias et à l’Information et d’ouverture culturelle. Les élèves ont été sensibles également au fait que nous nous soyons amusées à illustrer chacune de leurs missions avec des photos prises par nos soins de figurines de leur enfance en combinaison spatiale : notre présentation décalée les a placé dans un contexte créatif , favorable à leur implication.

Documents complémentaires à télécharger :

 

Cadre juridique : Depuis le 25 mai 2018, tous les outils utilisant des données personnelles (comme les prénoms et noms des élèves) nécessitent une inscription sur le registre des activités de traitement de l’établissement pour être conforme avec les Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) :

  • les outils utilisés et les données d’élèves utilisées doivent être notifiées dans un registre de traitement par le chef d’établissement ;
  • il faut privilégier les outils hébergeant des données de préférence en France et ne faisant pas d’usage des données d’élèves à un tiers ;
  • il faut veiller à ce que les productions des élèves en tant qu’œuvres de l’esprit (article L112-2 du CPI ) soient utilisées avec l’autorisation du responsable légal.

Pour plus d’informations, contactez le Délégué à la Protection des Données (DPD) du Rectorat par courriel : .

 

Article rédigé par Valérie Liger et Nathalie Maillarbaux

Exercer son esprit critique : On n’a jamais marché sur la lune !
Étiqueté avec :                                    

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *