Un essai de créativité en orientation

Le travail sur l’orientation avec les élèves a lieu souvent : à l’école, avec un enseignant, dans la classe… Il est important pour l’élève de ne pas vivre ces temps comme des séances disciplinaires tels qu’il en a l’habitude parce que les finalités sont tout autre. La finalité n’est pas d’acquérir un savoir disciplinaire, mais d’apprendre à s’orienter. Afin de placer les élèves dans cet autre contexte, la séquence a lieu au CDI et l’utilisation de techniques créatives permet de situer les apprentissages davantage dans leurs aspects individuels, dynamiques et autonomes… Ce n’est pas juste dire à l’élève qu’il doit entrer dans un parcours, dans un projet personnel d’orientation, c’est essayer de lui faire vivre cette différence de positionnement qui doit être la sienne, au sein même de la séquence.

Cette séquence a été conçue dans le cadre des TraAM EMI consacrés à la pédagogie par le jeu.

 

Référent

Titre de la séquence  : Un essai de créativité en orientation

Discipline /enseignement : Éducation aux médias et à l’information – Documentation – Orientation

Date de la création de la ressource : mai 2019

Date de péremption de la ressource  : mai 2024

Nom du professeur documentaliste : Julie Ducloux

E-mail :

Cadre

Nom de l’établissement : lycée GT

Niveau(x) de(s) classe(s) : seconde

Nombre d’élèves concernés  : 70

Durée et nombre de séances : 3 séances d’1h avec 2 classes en demi-classe

Discipline : enseignante de SVT

Description pédagogique

Domaine d’enseignement : enseignement général

Descriptif de la séquence / séance(s)

Objectif pédagogique de la séquence : individualiser son rapport à l’orientation pour entrer en démarche de projet personnel

 

Compétences documentaires   :

  • Restituer communiquer

Plus de compétences la Matrice EMI (ac-Toulouse)

OBJECTIF 2 – COMPRENDRE ET S’APPROPRIER LES ESPACES INFORMATIONNELS

  • Niveau 2 : L’élève est capable de déterminer son besoin d’information pour mettre en place un système d’information personnalisé

Intervenants : pendant que l’enseignant documentaliste a un groupe, l’enseignante de SVT travail sur GPO lycée, les questionnaires de centre d’intérêt et les ressources en ligne de l’ONISEP.

 

  • Séance 1 : L’orientation, ça veut dire quoi pour moi ?
    • Objectif pour l’élève :
      • réfléchir au travail déjà réalisé en collège
      • se motiver pour la séance suivante et être conscient des enjeux
    • Objectif pour l’enseignant documentaliste :
      • apprendre à connaître les élèves
      • introduire la séance sur l’orientation en faisant vivre la notion de “parcours”
    • Modalités :
      • 2 classes de seconde, 34 et 32 élèves
      • 1h en demi-classe au CDI
      • fauteuils aménagés en rond, avec table basse au centre, papier de couleurs, feutre, grille d’exposition
    • Déroulement :
      • Appel, installation et présentation de la séance (10 min)
      • Warm up de présentation de séance : (10 min)
        • chaque élève se présente et donne 2 mots-clés qui répondent à la question “c’est quoi l’orientation pour moi ?”
        • l’enseignant documentaliste conclut l’activité en s’appuyant sur les mots prononcés afin ensuite de faire la transition vers l’activité suivante
      • Atelier “Critique si tu peux proposer mieux” : (+/- 35 min)
        • 1er temps : chaque élève écrit sur une feuille l’ensemble des activités qu’il a eu en rapport avec son orientation depuis la sixième et ce que cela lui a apporté
        • tour de table : chacun présente ses activités
        • l’enseignant documentaliste anime les échanges et conclut l’activité en s’appuyant sur les commentaires des élèves : le but est de leur faire comprendre qu’ils vont passer d’activités collectives à la mise en place d’un projet individuel d’orientation
        • 2e temps : sur le verso de la feuille, chaque élève propose le cours, l’activité dont il rêve afin de construire son projet d’orientation. Sur le principe de la baguette magique, il peut avoir tout ce dont il rêve !
        • tour de table : chacun présente ses activités rêvées et l’affiche sur une grille d’exposition
        • l’enseignant documentaliste anime les échanges et conclut l’activité en s’appuyant sur les rêves des élèves et en faisant le lien avec la séance suivante
Nuages de mots-clés réalisés à partir de ceux donnés par les élèves
Nuages de mots-clés réalisés à partir de ceux donnés par les élèves

Remarque sur la séance :

Les élèves sont intimidés voire déroutés par l’activité du fait de la configuration de l’espace : les fauteuil en rond. La parole n’est pas déliée et ils ont beaucoup de mal à entrer dans le jeu de la  créativité pour proposer un “rêve”. Ils demandent des séances qui ressemblent à celles qu’ils ont déjà eu, mais en plus adaptées.

 

  • Séance 2 : Se connaître

L’ONISEP propose de nombreuses ressources pédagogiques clés en main dans son Livret Cité orientée.

L’activité exploitée ici est la séquence 1 “ Se connaître”. J’ai choisi les vidéos de Morgane pour illustrer la séance.

L’objectif est de “comprendre l’intérêt de mieux se connaître pour se projeter plus facilement dans l’avenir”. Le déroulement de la séance est précisé en pages 1 et 2 du document ci-dessous.

La fiche outil est fournie en page 5, ainsi que quelques éléments réflexifs en pages 3 et 4.

Cité Orientée - Séquence 1 Se connaître

Remarque sur la séance :

Séance facile à prendre en main. L’animation pédagogique est parfois plus compliquée suivant les classes. Les élèves décrivent volontiers les propos de Morgane et de ses proches, toutefois, quand il s’agit ensuite de faire le parallèle avec eux-mêmes, c’est moins évident.

A l’issue de la séance, je leur ai proposé d’utiliser la fiche outil pour eux-mêmes comme base pour questionner leurs proches et un référent. Ils semblent avoir du mal à être concernés par leur projet.

 

  • Séance 3 : Des ressources pour moi
    • Objectif pour l’élève :
      • comprendre la notion de “ressource”
      • s’approprier les ressources disponibles pour construire leur projet d’orientation
    • Objectif pour l’enseignant documentaliste :
      • faire vivre les nouvelles acquisitions du fonds documentaire sur le thème du développement personnel
      • faire entrer l’élève dans un processus d’auto-documentation
    • Modalités :
      • 2 classes de seconde, 34 et 32 élèves
      • 1h en demi-classe en salle multimédia au CDI
      • fiche outil
      • Une sélection de livres documentaires est sortie des rayonnages et est disposée sur plusieurs tables
    • Déroulement :
      • Appel, installation (5 min)
      • Présentation de la séance et de la fiche outil
        • les élèves complètent les définitions et les 4 entrées du tableau qui correspondent aux thèmes sur lesquels il devront trouver des ressources  (10 min)
      • Atelier (30 min de recherche + 10 min de présentation)
        • chaque élève choisit, pour chaque entrée, soit une ressource numérique, soit une ressource papier. Il complète le tableau avec les titres des documents choisis. A la fin de la séance, ils doivent être en mesure de présenter en 30 sec une ressource qui les a particulièrement inspirée
        • l’enseignant documentaliste aide les élèves à comprendre en quoi les documents qu’ils ont devant eux sont des ressources, c’est à dire en quoi ils peuvent répondre à un besoin (surtout pour les entrée “mes compétences” et “moi” du tableau)

Liens vers les carrousels où vous trouverez les ressources papier présentées aux élèves :

Développement personnel Méthodes de travail Visualiser après le bac

Documents complémentaires : fiche élève / fiche élève complétée

seance3_ressources

 

Remarque sur la séance :

Les élèves utilisent plus volontiers les documents papiers. Ils sont agréablement surpris par les titres de développement personnel et par ceux leurs apportant des éléments de méthodologie.


Évaluation : le nombre de documents empruntés à l’issue des séances est un indicateur. La discussion durant les séances permet d’évaluer de manière globale où on sont les élèves dans leur projet personnel d’orientation.

Production finale : sous forme de trace écrite, qui mériterait une place dans une application numérique de type “parcours”, “folios”, dont nous ne disposons pas dans mon établissement.

Analyse de la séquence :

Il est plus compliqué pour l’animateur d’une séance de créativité de faire entrer des élèves que des adultes dans le jeu. Ils n’ont pas l’habitude, ils n’osent pas, ce n’est pas assez sérieux, ce n’est pas du travail… Cela m’amène à conclure qu’il y a du travail à engager si l’on souhaite montrer à nos élèves que l’on peut apprendre sérieusement en s’amusant.

Un essai de créativité en orientation
Étiqueté avec :                    

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *